Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 04.01.2011 16h00
La Chine a atteint le niveau avancé mondial en termes de technologie de ligne ferroviaire à grande vitesse

Les lignes ferroviaires à grande vitesse reliant Beijing et Tianjin, Wuhan et Guangzhou, Zhengzhou et Xi'an, Shanghai et Nanjing, et Shanghai et Hangzhou ont été successivement construites et sont entrées en service. La Chine, qui ne faisait que rattraper les autres pays, a atteint le niveau avancé mondial dans de nombreux domaines en termes de technologie de ligne ferroviaire à grande vitesse.

Le Japon, l'Allemagne et la France sont créateurs de la technologie de ligne ferroviaire à grande vitesse. La Nouvelle voie ferrée, l'ouvrage représentatif du Japon, a une vitesse de 300 km à l'heure. La ligne méditerranéenne, l'oeuvre représentative de la France, a une vitesse de 320 km à l'heure. Et la vitesse des lignes ferroviaires à grande vitesse de l'Allemagne est de 300 km à l'heure. Le Japon a adopté les voies ferrées sans ballast, sauf dans les zones de branchement de voies. La France a adopté des voies à ballast, et en Allemagne, les rails sans ballast ont été adoptés dans les nouvelles lignes. En Chine, toutes les lignes ferroviaires à grande vitesse construites ont une vitesse de 350 km à l'heure et ont adopté les rails sans ballast.

Au Japon, les lignes à grande vitesse sont entièrement séparées des voies ferrées existantes. En France et en Allemagne, les trains à grande vitesse couvrent les lignes existantes, quand ils sont mis en service. Mais en Chine, les trains à grande vitesse sont à cheval sur des lignes existantes, quand ils sont mis en service. Ce qui a maintenu un réseau ferroviaire complet de transport de passagers qui a promis une rentabilité maximale et une grande souplesse. On peut dire que la technologie chinoise de ligne à grande vitesse est plus compliquée que celle du Japon, de la France et de l'Allemagne.

Maintenant, la Chine a commencé les recherches sur les lignes ferroviaires pouvant atteindre une vitesse de 400 km, voire 500 km à l'heure, sur les lignes à grande vitesse pouvant traverser des régions montagneuses d'accès difficile et des régions à configuration particulière. Sans doute la Chine fera face à de plus grands défis et rencontrera des difficultés plus nombreuses que des pays étrangers dans la construction des lignes ferroviaires à grande vitesse e à grand confort.

Aujourd'hui, les constructeurs chinois ont encore lancé une stratégie qui consiste à « aller au marché étranger », en coopérant avec leurs homologues étrangers. La Chine est disposée à partager les fruits de la technologie de ligne ferroviaire à grande vitesse avec des pays étrangers.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?