Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 20.12.2010 17h03
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing

L'agglomération parisienne compte environ 10 millions d'habitants et presque toutes les familles possèdent au moins une voiture. Cependant, une répartition rationnelle des rues et de hautes technologies électroniques de contrôle ont relativement diminué le déplacement de grands nombres de personnes sur de longues distances. Bien qu'il y ait le mauvais temps et des bouchons de circulation aux heures d'affluence sur tels ou tels secteurs, la vitesse des voitures peut diminuer, mais la situation dans son ensemble n'est pas affectée.

Ces effets sont les résultats des efforts déployés par plusieurs départements. D'abord, après la construction de longue date, un réseau routier couvre presque toute la ville et est relié à tous les coins de la métropole, avec les routes de très bonne qualité et les indications de transport très bien marquées. Les informations défilant sur les panneaux électroniques au-dessus des rues et des autoroutes aident les conducteurs à faire leurs choix par avance et peuvent éviter les bouchons.

Les appareils de mesure de la vitesse sont installés, près des feux rouges aux carrefours des principales rues de Paris. Ils peuvent aider à contrôler automatiquement le temps du « laissez-passer » permis par le feu vert. Ceci pour assurer une bonne circulation des transports dans tous les sens.

Pour réduire le nombre des accidents de la route, le taux de réussite des examens au permis de conduire n'est pas élevé. Les voitures circulant sur la route sont celles satisfaisant aux normes de sécurité.
Cependant, les violations de règles, moins graves, et qui n'ont pas affecté la circulation aux heures d'affluence, ne font pas l'objet de sanctions. Ceci a pour but d'assurer une bonne circulation des transports. Mais un excès de vitesse grave et un franchissement de stop sont passibles de sanctions.

Toutes les voitures circulant sont assurées. Les sociétés d'assurance en France jouent aussi leur rôle pour diminuer les embouteillages.

Les frais de stationnement sont chers à Paris. Sur les Parcs de stationnement en sous-sol dans le centre de la ville, les automobilistes doivent payer 3 à 4 euros pour une heure de stationnement. Aux parcs de stationnement extérieurs, les frais peuvent diminuer de moitié. Mais du fait que le nombre des places est très limité, il est difficile de pouvoir trouver une place vide.

A Paris, les moyens de transport sont nombreux : le métro, les tramways et les autobus. Dans un rayon de 105 km2, il y a 16 lignes de métro, trois lignes de tramway et des lignes d'autobus. S'y ajoutent encore plusieurs lignes de RER qui relient le centre-ville à ses banlieues.

Depuis 2007, Paris a fourni un service de location automatique de bicyclettes 24 heures sur 24. La première demi-heure d'utilisation est gratuite, Et après, les utilisateurs paient entre 1 euro et 4 euros pour chaque demi-heure passée.

Aujourd'hui, la mairie de Paris a commencé à développer un projet de location d'automobiles. Selon ce projet, on construira 700 points de location dans la ville et 300 autres en banlieue. Les premiers groupes de 3 000 voitures électriques non polluantes seront données en location. Le prix de location serait de 5 euros pour une demie-heure.

Selon les chiffres publiés par la mairie de Paris, le nombre des voitures privées possédées par les Parisiens a diminué de 2,5% par rapport à il y a 10 ans. Selon une enquête, 26% des citadins ont envisagé de ne plus conduire leurs voitures privées, en raison des coûts élevés et des difficultés de stationner. Cette tendance diminuera sans doute encore le nombre des embouteillages.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo