Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 20.12.2010 13h14
Interaction active entre la Chine et le monde

En 2010, la situation mondiale a connu de profonds changements dans les domaines politique et économique et les relations entre la Chine et le monde extérieur sont devenues de plus en plus étroites. Une interaction active est le meilleur terme pour décrire de telles relations.

A la fin de cette année, le TGV chinois de nouvelle génération a atteint une vitesse de 486,1 km à l'heure, créant une fois de plus le record mondial de vitesse sur rails. La technologie chinoise du TGV provient de France, d'Allemagne et du Japon. Mais cette « création du record » est le résultat des efforts faits par la Chine pour « introduire ces technologies, les absorber et de nouveau créer » en toute autonomie. Au cours de la conférence au Sommet de Cancun sur le climat, la Chine et les autres pays en développement, qui avaient à la fois des divergences de vues et des points communs avec les pays développés, ont travaillé pour que la conférence ait obtenu des progrès équilibrés, tout en maintenant le « Protocole de Kyoto ». Ceci a créé un environnement de développement équitable, rationnel et durable pour les pays du monde.

Ces deux exemples démontrent une vérité : la Chine est bénéficiaire des échanges et de la coopération avec le monde, elle est aussi constructrice, en y contribuant, de systèmes mondiaux plus ouverts et plus tolérants,
La Chine et le monde extérieur ont besoin de coopérer pour gagner tous les deux. Ainsi dans le traitement des rapports avec les autres pays, la Chine insiste sur le principe dit « la paix profite à tous ». Ici la paix signifie dans un sens large l'harmonie, la concorde et l'entente.

Ces rapports « gagnant, gagnant » ont continué à se développer en 2010. Un exemple typique est la zone de libre-échange entre la Chine et l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est). Ce projet avait été lancé il y a un an seulement. Mais il a injecté une grande force vitale dans l'économie régionale et élevé l'efficacité des capitaux, des ressources, des techniques et des talents circulants. De janvier à septembre de cette année, les échanges commerciaux entre la Chine et l'ASEAN ont augmenté de 43,7%, malgré les difficultés de la situation économique mondiale.

Dans le cadre du G20 et de l'Organisation de la Coopération économique asie-pacifique (APEC), la Chine et les autres principales économies ont coopéré pour que l'ordre économique mondial évolue dans un sens plus rationnel et plus équitable. La Chine et les autres pays émergents ont renforcé leur coordination sur la scène mondiale, avec une forte tendance à la participation et un rôle irremplaçable marqués dans le monde.

Au sujet des importants problèmes régionaux, la Chine appelle à résoudre les différends par la voie pacifique et joue un rôle constructeur important. Cette année, les problèmes nucléaires de l'Iran et de la Péninsule coréenne ont de nouveau suscité de vifs débats au sein de l'opinion publique mondiale. La Chine fait des efforts actifs pour maintenir la paix régionale et participe activement à la coopération internationale dans ce domaine.

La croissance économique rapide réalisée par la Chine au cours de ces 30 dernières années est due dans une grande mesure à un environnement pacifique et stable dans le monde. Aujourd'hui, la Chine fait ce qu'elle peut faire pour maintenir et promouvoir la paix et la stabilité mondiales. Une telle interaction active entre la Chine et le monde a été appréciée par la majorité des pays du monde.

En 1962, Marshall Mcluhan, professeur de communications, a eu l'initiative de lancer le concept du « village global ». En effet, aujourd'hui, du fait d'une forte dépendance des différents pays et d'une forte intégration de leurs intérêts, le monde devient de plus en plus « petit » et les intérêts communs, de plus en plus grands. Dans un certain sens, le monde est devenu une « communauté d'intérêts ».

L'interaction active entre la Chine et le monde a appris au « village global » que les pays du monde doivent rester unis dans les difficultés, mais non se battre dans l'adversité ; ce n'est qu'en agissant de la sorte qu'on pourra avoir un avenir radieux.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'Inde conviennent de sauvegarder la paix sur la frontière
Chine : les IDE en hausse pour le 16e mois consécutif en novembre
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo