Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 10.12.2010 16h18
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo

La plupart des Nations soutiennent la position de la Chine sur le Prix Nobel de la Paix, et la Chine ne cèdera pas aux pressions extérieures sur ce sujet, a dit jeudi la porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères Jiang Yu en réponse à une question concernant le prix décerné à Liu Xiaobo, criminel condamné légalement par la justice chinoise.

« Toute tentative pour barrer la route du développement à la Chine sera vaine », a-t-elle dit.

Mme Jiang a fait ces remarques durant un point de presse régulier, la veille de la remise officielle du prix.

Mme Jiang a dénoncé ce qu'elle a appelé un « double standard » appliqué au système légal de la Chine, et critiqué la Maison des Représentants américaine qui a appelé le gouvernement chinois à libérer Liu.

Elle a dit que la plupart des Nations ne soutiennent pas la « mauvaise décision » du Comité Nobel. Toute action du Comité ne changera pas non plus le fait que « Liu a commis des crimes », a-t-elle dit.

Plus de cent Nations et organisations internationales ont exprimé leur soutien à la position de la Chine, a-t-elle souligné.

La majorité des pays ont pris leurs distances avec le Comité Nobel et beaucoup ont refusé d'assister à la cérémonie de vendredi, a-t-elle dit.

Cela montre que « la justice se trouve dans le coeur des gens », a-t-elle ajouté.

Dans le même temps, la Chine a également incité les législateurs américains concernés à « mettre fin aux paroles et actes erronés sur le cas Liu Xiaobo et à changer leur attitude arrogante et impolie », a dit Mme Jiang.

« Ils devraient manifester du respect envers le peuple chinois et la souveraineté légale de la Chine ».

« La soit-disant résolution du Congrès américain déforme la vérité, et c'est une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine », a dit Mme Jiang.

La Maison des Représentants américaine a en effet approuvé une résolution mercredi, félicitant Liu d'avoir été choisi en tant que lauréat du Prix Nobel de la Paix et appelant la Chine à le libérer.

Liu a été condamné à onze années de prison par un tribunal de Beijing le 25 décembre 2009, qui l'a reconnu coupable de violation de la loi chinoise et de s'être engagé dans des activités visant à renverser le gouvernement.

D'après Mme Jiang, Liu a incité d'autres personnes à saper le pouvoir de l'Etat et à renverser le système socialiste par la rédaction d'articles incendiaires, par leur publication sur internet et en organisant et incitant d'autres personnes à signer pour soutenir ses articles, ce qui constitue une violation de l'article 105 de la Loi pénale.

« Le comportement de Liu n'est pas seulement un problème de commentaires critiques, il est devenu un danger pour la société », a dit Mme Jiang.

La Chine a déjà manifesté à plusieurs reprises son opposition à l'octroi du Prix Nobel de la Paix à Liu.

« Les gens du Comité Nobel doivent reconnaître qu'ils sont minoritaires. Le peuple chinois et une majorité de pays et de peuples du monde sont opposés à ce qu'ils ont fait », a-t-elle dit.

Mme Jiang avait déclaré un peu plus tôt que la décision du Comité Nobel d'accorder le prix de la paix à un criminel condamné légalement équivalait à offrir un soutien ouvert à des activités criminelles en Chine et que c'était constitutif d'une grossière ingérence dans la souveraineté judiciaire de la Chine.

Elle a indiqué que le Comité Nobel n'avait aucun droit à juger les affaires intérieures de la Chine.
Certains observateurs étrangers soutiennent la position de la Chine.

Ainsi de Fredrik S. Heffermehl, un avocat norvégien, qui a réitéré ses critiques contre le Comité Nobel mercredi pour avoir décerné le prix de la paix 2010 à Liu.

Dans un courriel envoyé aux journalistes à oslo, M. Heffermehl a dit : « Plutôt que la coopération et le dialogue, cette année, le Comité Nobel a choisi de défendre la controverse et la malveillance ».

« Un groupe qui a fait preuve d'un tel manque de connaissance des idées modernes de la paix est totalement disqualifié et devrait démissionner immédiatement », a dit M. Heffermehl, auteur du livre « Le Prix Nobel de la Paix : ce que voulait vraiment Nobel ».

M. Heffermehl, s'exprimant sur le but du prix, a fait remarquer que « le prix 2010 reflète la mentalité de gens toujours enfermés dans un paternalisme occidental et une mentalité de guerre froide ».

Alors que de nombreux analystes soutiennent que le Prix Nobel de la Paix est devenu un outil pour les buts politiques du Comité Nobel, quelques membres du Comité ont publiquement reconnu que l'interférence avec les institutions sociales de la Chine était un but à long terme.

Par exemple, Geir Lundestad, secrétaire du Comité Nobel norvégien, a déclaré lors d'un discours à l'Université d'Oxford à la fin du mois d'octobre dernier que ces dernières années, les juges du Comité en étaient progressivement arrivés à penser qu'il fallait « évoquer la question chinoise », et que, finalement, Liu était devenu pour eux un « choix évident » pour « évoquer la Chine ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Les "occidentaux"ne reussiront pas à mettre à genoux la Chine le temps des conce...
Bonjour, à propos de la Norvège : une monarchie est l'exact contraire d'une démocratie!
D'accord avec vous pour la paix entre les nations sans immixtion dans les affaires intérie...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'APN va continuer ses discussions sur un amendement au Code pénal
Editorial du «Quotidien du peuple»: inauguration du 12e plan quinquennal
Le football, symbole du combat de l'Afrique pour sa reconnaissance dans le monde (REPORTAGE)
Pourquoi y a-t-il moins d'embouteillages à Paris qu'à Beijing ?
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La plupart des membres de la communauté internationale ne soutiennent pas la décision erronée du jury du prix Nobel de paix
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible