100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 24.11.2010 13h36
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées

Mardi, les deux Corées ont échangé des coups d'artillerie le long de leur frontière disputée, faisant monter la tension entre les deux rivaux à son plus haut niveau en plus de dix ans. Deux fusiliers marins sud-coréens auraient été tués dans le bombardement.

Pyongyang a averti qu'elle procéderait à des frappes de plus en plus fortes si jamais la Corée du Sud mordait sur sa frontière « ne fût-ce que de 0,001 millimètre ». Et de son côté Séoul a averti mardi la Corée du Nord d'« énormes représailles » au cas où Pyongyang se montrerait à nouveau plus agressive.

La Chine a pour sa part appelé les deux parties à faire preuve de retenue et à faire de leur mieux pour maintenir la paix et la stabilité dans la Péninsule Coréenne.

Le Président américain Barack Obama a quant à lui déclaré que les Etats-Unis défendraient la Corée du Sud après ce que la Maison Blanche a qualifié d'« attaque scandaleuse » de la Corée du Nord sur son voisin. Ne disposant cependant que d'options limitées, les Etats-Unis souhaitent plutôt chercher une solution diplomatique plutôt qu'une réponse militaire à ce qui est un des affrontements les plus inquiétants entre les deux Corées.

« La Corée du Sud est notre alliée. Il en est ainsi depuis la Guerre de Corée », a dit le Président Obama dans ses premiers commentaires sur le bombardement d'une île de la Corée du Sud par la Corée du Nord. « Et nous réaffirmons ici avec force notre engagement à défendre la Corée du Sud dans le cadre de cette alliance ».

S'exprimant auprès d'ABC News, le Président américain ne s'est livré à aucune conjecture quand on lui a posé des questions sur une option militaire. Il devait s'entretenir par téléphone avec le Président sud-coréen Lee Myung-bak hier soir, avant de se réunir avec ses principaux conseillers en matière de sécurité pour discuter des prochaines étapes, a rapporté l'Associated Press.

L'escarmouche a débuté quand la Corée du Nord a averti la Corée du Sud de cesser des exercices militaires en cours près de la frontière maritime des deux pays, d'après des responsables sud-coréens. Après que Séoul ait refusé et commencé à tirer à l'artillerie vers les eaux disputées, les troupes du Nord ont répliqué en bombardant la petite île de Yeonpyeong, qui abrite des installations militaires sud-coréennes et une petite population civile.

Séoul a répondu par un barrage d'artillerie opéré par des obusiers de 155 mm autopropulsés K9 et en faisant décoller d'urgence des avions de chasse. Deux fusiliers marins sud-coréens ont été tués dans le bombardement, qui en a blessé également quinze autres ainsi que trois civils. D'après Séoul, il pourrait aussi y avoir eu des pertes considérables du côté nord-coréen.

Cette confrontation, qui a duré environ une heure, a débouché sur un calme précaire, chaque partie menaçant l'autre de nouveaux bombardements.

L'armée sud-coréenne a été placée en état d'alerte avancée après le bombardement, une des plus sévères confrontations entre les deux frères ennemis depuis qu'un armistice a mis fin à la Guerre de Corée en 1953.

Ces attaques ont attiré l'attention du monde sur la petite île et provoqué une chute des bourses un peu partout dans le monde. Le Dollar et l'or ont monté, les investisseurs cherchant des valeurs refuges pour leur argent. L'indice principal de Hong Kong a perdu 2,7%, tandis que les index européens ont perdu entre 1,7 et 2,5%. Quant au Dow Jones, sa moyenne industrielle a perdu 142 points, soit 1,3%.

De son côté enfin, le Secrétaire Général des Nations-Unies Ban Ki-moon a condamné l'attaque d'artillerie, et appelé à une « retenue immédiate » et insisté pour que « toutes les différences soient résolues par des moyens pacifiques et le dialogue ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Il semble que cette escarmouche entre la Corée du Sud et du Nord soit un prétexte pour fai...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine "inquiète" après des échanges de tirs entre la RPDC et la RC
La Chine souhaite voir des relations saines avec le Japon (MAE)
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?