100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 05.11.2010 17h15
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts

Le Président chinois Hu Jintao est arrivé en France hier jeudi.

La cacophonie d'experts sur la politique et l'idéologie qui avait éclaté en 2008 a fait place à présent à la liesse sur fond de gargantuesques contrats d'affaires portant sur l'aviation civile, l'énergie nucléaire, la technologie spatiale et la protection de l'environnement.

Comparé avec les récentes frictions de la Chine en Asie de l'Est, il n'y a pas de raisons stratégiques de conflits majeurs entre la Chine et la France, pas plus qu'il n'y en a entre la Chine et l'Union Européenne dans son ensemble.

Faisant fi du préjudice que cela peut causer à la voie idéologique que la Chine a choisi de suivre, quelques pays européens ont pourtant choisi d'épauler le Dalai Lama, d'accorder le Prix Nobel de la Paix à des dissidents chinois et de soulever la question des droits de l'homme à des moments où il ne fallait pas le faire.

Développer avec la Chine une relation harmonieuse qui profite à tout le monde ne devrait pourtant pas être un effort insurmontable pour les pays européens.

Ces pays doivent faire preuve de respect envers le choix de la Chine de choisir sa propre voie.

Les tensions commerciales se sont accentuées ces dernières années.

Cela est le résultat d'un volume de commerce en augmentation et de liens plus étroits.

Il n'y aura pas de confrontation comme cela est arrivé il y a deux ans entre la Chine et la France, car les économies de la Chine et de l'Union Européenne se sont incorporées plus encore, et les conflits passés n'ont finalement fait que renforcer la compréhension mutuelle.

Les Européens doivent garder l'esprit ouvert quand ils traitent avec la Chine. Ils ont besoin de comprendre que le fait que les Chinois ont un style de vie et un système de valeurs différents ne veut pas dire pour autant qu'ils veulent déboulonner les valeurs traditionnelles européennes.

Cet échange conduira à une extension de la liberté dans le monde.

Les Européens ne devraient pas avoir peur d'entrer en compétition avec les économies émergentes.

Le déclin des civilisations anciennes est souvent arrivé quand elles se sont mises à avoir peur de la concurrence et à fermer leurs portes. Les Européens ne devraient pas suivre la voie de développement de la Chine ancienne, qui a connu l'échec que l'on sait.

Pour autant, cela ne veut bien entendu pas dire que les Français ont dû abandonner leurs principes quand ils ont réajusté leur politique chinoise.

Les Européens pourraient apprendre des Français à ne pas forcer les autres peuples à adopter leurs systèmes de valeurs.

Les Européens devraient savoir que les Chinois ne changeront pas si facilement que ça leur valeurs, et qu'il est facile pour tout un chacun d'accepter les différences de l'autre.

Le peuple chinois montre depuis longtemps un respect sincère pour la civilisation européenne, dont sa littérature, sa philosophie et ses arts.

Mais de son côté, l'Europe ne doit pas oublier non plus que la civilisation chinoise a sa propre vitalité, et qu'elle résistera à toute tentative de changement forcé.

Ceux qui décideront de donner la main à la Chine se rendront compte qu'ils ont pris une décision sage sur le long terme, car les civilisations qui durent le plus sont souvent celles qui respectent et acceptent les différences, et pas celles qui essaient d'unifier le monde sous leur leur bannière ou se recroquevillent sur elles-mêmes.

Page spéciale : La tournée du président chinois en France et au Portugal

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les émissions des véhicules sont devenues la cause principale de la pollution de l'air en Chine
Des bouddhistes tibétains recoivent un "doctorat" à Beijing
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique
Le Quotidien du Peuple appelle à intensifier les efforts pour améliorer le travail concernant les intérêts du peuple