100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 05.11.2010 15h18
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine

Après la fin du dernier dialogue stratégique économique entre la Chine et le Japon, les médias japonais ont critiqué la Chine pour n'avoir pas promis d'augmenter ses exportations de terres rares vers le Japon. Après le récent incident survenu entre un bateau de pêche chinois et les garde-côtes japonais au large des îles Diaoyu, les médias japonais ont prétendu que la Chine contrôle les exportations des terres rares dans le but d'étrangler l'économie japonaise.

L'ambassadeur du Japon en Chine, en collaboration avec l'ambassadeur des Etats-Unis et des ambassadeurs de pays européens, a fait pression sur la Chine, lui demandant d'accroître ses exportations de terres rares. Mais, d'autre part, pourquoi les prix des minerais de fer que la Chine importé d'Australie, ont-ils fortement augmenté. Pourquoi les pays du monde n'ont –ils pas soufflé mot sur la majoration des prix des minerais de fer australiens ?

En fait, l'exploitation de terres rares coûté cher, très cher à la Chine.

D'abord, pour extraire les quelques éléments utiles contenus dans les terres rares, il faut utiliser d'importantes quantités de produits chimiques et d'énormes quantités d'eau et, les eaux usées contiennent près de cent produits chimiques dont des substances radioactives.

Baiyun ebo est considéré comme la capitale des terres rares de Chine. Les nappes phréatiques de cette région sont gravement polluées, les terres sont désertiques et de grands nombres de têtes de bétail sont mortes, à cause d'une exploitation excessive des terres rares. En outre, le barrage des scories évacuées par l'atelier de triage de l'Aciérie de Baotou ne se trouve qu'à 10 km du Fleuve jaune et l'eau sous ce barrage des scories s'infiltre dans la direction du Fleuve jaune à une vitesse de 300 m par an. En cas de tremblement de terre ou de grandes chutes de pluie, l'eau pourrait arriver dans le fleuve jaune et causer une grande catastrophe préjudiciable à la population des régions avoisinantes.

Pourquoi les prix de ce que la Chine vend baissent-ils, tandis que les prix de ce que la Chine achète augmentent -ils? La raison est qu'en Chine, il n'est pas permis de s'associer librement dans les secteurs économiques et il n'y a pas une association sectorielle indépendante. Les entreprises d'état monopolistiques ne savent pas calculer de manière détaillée le prix de revient. Tout cela a abouti directement à une concurrence désordonnée dans l'exploitation des terres rares. Certaines entreprises ont même fabriqué des tasses à thé ou des jouets d'enfant avec des terres rares, ou bien les exporter comme des scories de charbon.

Une telle exploitation désordonnée des terres rares est à l'origine de la désertification de prairies dans la région de Mongolie intérieure et des tempêtes de sable en provenance de cette région.

Les tempêtes de sable menacent non seulement Beijing, mais affecteront aussi la Péninsule coréenne et le Japon.

J'espère que l'Occident ne demandera plus à la Chine d'accroître ses exportations de terres rares, au mépris de la protection environnementale de la Chine et de la santé du peuple chinois.

(L'auteur de cet article : Yuan Yongsong, propriétaire d'une entreprise culturelle de Shanghai)

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine veut des explications sur la nouvelle politique monétaire américaine
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine
Cela aurait été un crime dans tout autre pays également
Rares, comme leur nom l'indique