100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 21.06.2010 17h05
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?

Le 20 juin, plusieurs dizaines de milliers d'habitants de la communauté chinoise vivant à Paris ont manifesté dans le quartier de Belleville de Paris 19ème et 20ème et leurs demandes ce sont la « sécurité » et la « non violence ». Cette manifestation a pour détonateur direct plusieurs coups de feu tirés le 2 juin. Ce jour-là, il y a eu dans un restaurant de Belleville, un banquet donné à l'occasion du mariage d'un couple de jeunes d'origine chinoise. Mais, plusieurs invités ont été agressés et attaqués, à l'entrée du restaurant, par des jeunes d'origine africaine et d'origine maghrébine qui se sont jetés soudainement sur eux pour arracher et enlever tout ce qu'ils portent sur eux Devant cette situation, A Wu, un jeune Chinois invité au banquet, a sorti un pistolet de sa poche et a tiré sur les malfaiteurs dont un a été blessé. Sachant que son geste irréfléchi a enfreint la loi française, le jeune Chinois s'est livré tout de suite de lui-même aux policiers français qui se tenaient à l'écart et laissaient faire les bandits sans réagir et il leur a remis son arme.

A Wu, qui porte le nom de Zhong Shaowu, est un jeune Chinois originaire de Wencheng de la Province du Zhejiang et à l'heure actuelle, il est toujours enfermé dans la maison de détention de la police parisienne. Il semble que la police ne s'intéresse pas du tout aux agressions et aux vols dont été victimes les habitants d'origine chinoise, ce qui l'intéresse tout particulièrement c'est d'où vient l'arme que A Wu porte sur lui, qui l'a engagé pour se défendre contre les bandits et son mobile en tirant le coup de feu, car d'après elle « Il y a un peu de la mafia derrière cela ».

Pour ce qui est du cas de Monsieur Zhong, les avis sont partagés et les opinions sont très diverses. Nous n'avons aucun commentaire à faire sur cela du fait que la chose n'est pas encore tirée au clair et qu'il y a la police parisienne et le consulat chinois qui se chargent de régler le problème. Le plus important pour nous, c'est que ce coup de feu a déclenché une fois pour toute l'indignation et la colère longtemps contenues, étouffées et comprimées dans le cœur des habitants de la communauté chinoise résidant en France, et surtout des habitants d'origine chinoise qui se sont installés dans des logements à bas loyer du quartier de Belleville du 19ème arrondissement de la capitale française qui travaillent dur et avec acharnement pour pouvoir avoir une meilleure vie en France. Mais depuis de longues années, ils souffrent énormément des provocations et des agressions des bandes de jeunes voyous qui infestent le quartier. Comme la plupart des Chinois se livrent et se consacrent au petit commerce, à la fin de la journée ils ont souvent sur eux de l'argent liquide et c'est la raison pour laquelle ils sont devenus les cibles préférés pour la canaille, le vaurien et la fripouille.

La manifestation du dimanche 20 juin a débuté ce jour-là dans l'après-midi. Depuis sa préparation et son organisation, elle traduit la grande différence de vue des divers milieux de la communauté chinoise en ce qui concerne le problème de l'intégration multiethnique. Les diverses et les différentes réflexions qu'elle suscite dans la société sont peut-être utiles pour que nous puissions connaître la direction à prendre pour pouvoir régler au mieux le problème de sécurité des habitants d'origine chinoise.

1 – Pourquoi on ne doit pas considérer le problème d'insécurité des Chinois à Belleville comme un simple conflit ethnique ?

Dans tous les cas criminels de violence ayant pour but de s'emparer des biens d'autrui, la plupart des victimes portent toujours de l'argent liquide sur elles, ont une faible capacité de se défendre, ,'ont pas de compagnons pour les aider et les défendre, elles sont surtout des femmes ou bien des personnes âgées, tandis que les personnes d'origine chinoise qui ne parlent pas bien ou ne parlent pas du tout le français ont des difficultés pour demander secours et pour communiquer avec les organismes de la justice. Compte tenu que la population d'origine chinoise est travailleuse, dure à la tâche, capable d'endurer souffrances et privations et très habile dans la gestion et l'exploitation, elle a souvent un revenu, alors que son caractère doux, paisible et affable fait qu'elle préfère supporter les ennuis et les tribulations et subir des pertes financières pour éviter des malheurs, c'est pourquoi elle est aux yeux des malfaiteurs un agneau peureux et docile qui fait ce qu'on lui dit. En France, les immigrés, et surtout la jeune génération des immigrés des pays africains francophones et des pays du Maghreb, un certain nombre d'entre eux se livrent souvent à des actes criminels pour satisfaire leurs besoins et cela est un casse-tête pour les autorités françaises qui ne savent plus à quel saint se vouer. Pour les habitants d'origine chinoise, ils méprisent ces gens-là et font souvent l'objet de leurs actes de vol, d'agression et de rapine.

Il y a une chose qu'on ne doit pas oublier, c'est que ces gens-là sont très différents des Chinois, car un grand nombre d'entre eux ont vécu et ont grandi depuis leur enfance dans un environnement de violence et ils considèrent l'oppression sur les faibles en utilisant la force comme règle de la survie. Ils malmènent, maltraitent, humilient et brutalisent non seulement les habitants d'origine chinoise, mais également les faibles de leur propre ethnie, alors que même les femmes, les vieillards et les enfants d'origine africaine et maghrébine, ainsi que certains Français font également souvent l'objet de leur maltraitance et de leur humiliation. Le but de leur vol et rapine c'est de s'emparer du fruit de labeur d'autrui et de pourvoir vivre sans travailler. Pour eux, la seule chose qui mérite réflexion c'est le moyen le plus sûr pour s'emparer des biens d'autrui. Quant à moi (auteur de cet article) ; j'ai des amis d'origine africaine ou maghrébine, ils sont modestes, aimables, raisonnables, assidus, diligents et travailleurs comme n'importe quel membre d'une société civilisée, c'est pourquoi il est complètement arbitraire et subjectif que de vouloir déterminer la qualité morale d'une quelconque personne en tenant compte seulement de son appartenance ethnique.

Contrairement à l'imagination de certains Chinois, dans le cas où cet incident évolue en une guerre totale entre la communauté chinoise et les autres communautés locales d'immigrés, cela ne profitera à personne et n'apportera aucune solution aux problèmes qui existe et sera favorable seulement pour les voyous, les chenapans et les malfaiteurs qui seront bien contents de manipuler le racisme et la conscience ethnique afin de pouvoir échapper aux poursuites et cela constituera pour eux le seul échappatoire leur permettant de se tirer d'embarras et d'ennuis. Il faut au contraire utiliser le modèle des relations entre associations et c'est aux organismes de Chinois d'agir en premier pour contacter les communautés de différentes ethnies afin d'unir et de rassembler tous les habitants des quartiers avoisinants, ce qui permettra de réduire autant que possible les espaces de cachettes des malfaiteurs et c'est comme cela que les Chinois peuvent faire valoir leur sagesse et leur intelligence.

2 – Les Chinois d'outre-mer ainsi que les étrangers d'origine chinoise qui vivent en territoire étranger, pourquoi doivent-ils faire en sorte que leurs réclamations et leurs revendications soient connues, comprises et acceptées par le grand public et les classes sociales majeures du pays où ils résident ?

Les Chinois d'outre-mer et les ressortissants chinois à l'étranger ont un cœur qui bat à l'unisson avec la patrie et cela est tout naturellement le choix de leur sentiment, mais personne ne doit oublier qu'elle doit respecter la souveraineté de la justice du pays qui l'accueille et lorsque ses droits et ses intérêts sont empiétés, elle doit alors solliciter l'aide et la protection de la justice du pays accueillant et elle doit également savoir utiliser la force des médias locaux pour augmenter le poids de ses réclamations pour qu'elles sont prises en compte par les dirigeants du pays concerné et par la communauté internationale et faire en sorte que son action puisse obtenir le soutien moral. Pour ce qui est de cela, la communauté juive s'est très bien comportée et a bien mené l'affaire. Je me rappelle qu'en 2007, la communauté juive parisienne a organisé une grande manifestation dont le nombre de participants n'a pas été compté par des dizaines de milliers, ni par des centaines de milliers, car il atteignait plus d'un million. La réclamation de la communauté juive, qui était alors d'honorer la mémoire d'Ivan, un jeune juif assassiné par des bandits ivoiriens, a obtenu le soutien total des principaux médias français et même des Français non juifs ont participé à la manifestation qui était partie de la Place de la République pour atteindre la Place de la Nation. Comparée avec elle, il y a seulement des dizaines de milliers de Chinois qui ont participé à notre manifestation « antiviolence ». L'itinéraire est non seulement court et les manifestants ont parcouru des rues et des lieux écartés où il y a peu de gens, et on voyait très peu de représentants d'autres ethnies, ce qui semble que notre manifestation est beaucoup moins populaire que celle organisée par les juifs il y a trois ans. Lors du déroulement de cette dernière, il y a eu plusieurs petites escarmouches entre jeunes musulmans et jeunes juifs (l'agresseur d'Ivan était un jeune Ivoirien qui pratiquait l'Islam), mais elles ont été très vite réprimées par les groupes de sécurité dépêchés sur place par les organisateurs de la manifestation avec l'aide de la police

Ce qui m'a le plus profondément impressionné c'est le haut degré d'autodiscipline de la communauté juive : lorsque plusieurs extrémistes juifs ont commencé à brûler le foulard-emblème du Mouvement de la Libération de Palestine et à se battre avec des jeunes Maghrébins qui suivaient la manifestation, j'ai agi instinctivement en prenant mon appareil photo. A ce moment-là, un jeune couple de fiancés juifs est venu jusqu'à moi et m'a supplié tout en pleurant en disant : « Monsieur le journaliste, nous vous prions de ne pas joindre cette photo dans votre article de reportage, car ces jeunes juifs-là sont une minorité et ils ne représentent pas le courant principal de la communauté juive. Nous ne souhaitons pas que notre manifestation provoque la contradiction ethnique. » et juste à ce moment-là, des membres du groupe chargé d'assurer la discipline et la sécurité ont intervenu en dispersant les antagonistes et en mettant fin aux conflits qui venaient à peine d'être déclenchés.

Par la suite, la presse locale a publié des reportages sur la dite manifestation et il y a très peu de commentaires négatifs sur elle, ce qui était tout à fait conforme au but initial arrêté par les organisateurs. Pour ce qui est de la communauté juive, elle est profondément enracinée dans la société française, c'est pourquoi il est impossible pour la communauté chinoise de prendre complètement et totalement exemple sur elle, mais elle peut se référer sur celle-ci quant à l'organisation de la manifestation.

3 – Les erreurs que les Chinois d'outre-mer doivent éviter de commettre lorsqu'ils luttent pour assurer leurs droits et leurs intérêts.

Au cours de la manifestation du dimanche dernier, il s'est produit certains problèmes que j'estime inappropriés et inconcevables.

En premier lieu, le principe de l' « union de toutes les ethnies pour résister et combattre les agissements illégaux » n'a pas été traduit dans le manifestation, tandis qu'on a trop insisté sur la participation des habitants d'origine chinoise en omettant de convier le plus grand nombre de représentants des autres ethnies. Par exemple, les Français souffrent également des malheurs apportés par les voyous et les malfaiteurs et on doit les convier à cette manifestation, alors que la plus grande partie de la population de Belleville est devenue de simples spectateurs et non pas des participants, ce qui a diminué de beaucoup les effets de cette démonstration populaire.

Ensuite, pour ce qui est de l'organisation de la manifestation, bien qu'il n'y a pas eu de grands problèmes, mais à la dernière phase, lors de l'évacuation des manifestants il y a eu querelles, disputes et altercations entre jeunes d'origine chinoise et jeunes d'origine maghrébine et même une femme d'origine chinoise a fait l'objet de vol du fait que son sac main lui a été arraché et a disparu en un clin d'œil, ce qui a provoqué un conflit qui a tendance à s'étendre. Car, lorsque les organisateurs ont quitté le lieu, certains jeunes d'origine chinoise ont pris à partie la police qui a utilisé la bombe lacrymogène pour tenter de disperser les manifestants dont une dizaine ont été appréhendés et mis en détention.

D'autre part, on a brandi et agité de nombreux drapeaux chinois tout le long de la manifestation et certains manifestants ont affirmé que « l'Ambassade de Chine soutient la manifestation …… », alors qu'en réalité dans ce genre d'affaires, les ambassades de Chine à l'étranger agit toujours avec prudence du fait de la souveraineté de la justice du pays concerné. Tout en préservant et en protégeant les droits et les intérêts légitimes des ressortissants chinois, il faut éviter d'intervenir dans l'indépendance de la justice du pays concerné. Un petit nombre de manifestants, qui ne comprennent pas cela agissent n'importe comment, ce qui ajoute des facteurs néfastes et un sentiment d'hostilité absolument inutiles pour le succès des démarches diplomatiques et au contraire ces facteurs et ce sentiment ne peuvent apporter aucune solution au règlement des problèmes.

Souhaitons que les réclamations et les revendications de la communauté chinoise en France quant à sa sécurité dans ce pays puissent être prises en considération par le gouvernement français. Mais de l'autre côté, les ressortissants chinois en France et les Français d'origine chinoise doivent faire des efforts pour renforcer leur communication et leur compréhension avec les principales classes sociales françaises, car l'évolution du problème d'insécurité en conflit ethnique n'est dans l'intérêt de personne et est une chose que personne ne souhaite voir ni connaître ni vivre.

Par Luo Hao

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Super bien écrit mec!!!
Chinois ! La prochaine fois que vous manifestez pour la sécurité associez tous les autres ...
Soutenez le l’ancien légionnaire. Il ne doit pas rester seul face à son geste et le consid...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Mondial-2010: Afrique du Sud bat France 2 à 1, les 2 équipes éliminées
La Chine va modifier sa loi pour protéger les informateurs en matière de corruption
C'est dans l'espoir de pouvoir s'enrichir par le travail que la société deviendra moins dure
« La Chine joue en solo », compliment fielleux des médias occidentaux
Ce coup de feu tiré à Belleville sera-t-il le dernier pour préserver les droits et intérêts de la communauté chinoise en France ?
A la découverte de la Ville du Futur : Les 3 notes de l'Exposition Universelle
Parlons un peu de l'idée « l'économie chinoise, la seule à être prospère parmi tant d'autres »