100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 05.05.2010 16h32
La faible émission de carbone devient un nouveau moteur de la création d'emplois

Un voyage de 2 000 km en avion entraîne une émission de 278 kg de dioxyde de carbone et la consommation de 100 kilowatts-heures d'électricité provoque une émission de 78,5 kg de dioxyde de carbone. Les émissions de dioxyde de carbone dans le monde produisent des gaz à effet de serre et le globe en souffre d'une "fièvre". Et l'économie à faibles émissions de carbone pourrait faire dispaître la "fièvre" du globe, en créant des milliers de nouveaux emplois.

Selon un document-programme publié par la Grande-Bretagne en 2009, l'économie à faibles émissions de carbone apportera d'ici 2020 quelque 1,2 million de nouveaux emplois. Concrètement, l'industrie verte du bâtiment créera 65 000 emplois, l'énergie éolienne sur mer créera 70 000 nouveaux emplois, l'énergie marémotrice créera 16 000 nouveaux emplois et le secteur de stockage de nouvelles énergies créera 100 000 emplois d'ici 2030.

Aux Etats-Unis, l'exploitation de bio-énergies est une partie importante du plan de relance économique de l'administration Obama. D'ici 10 ans, les Etats-Unis investiront chaque année 15 milliards de dollars, créeront 5 millions de nouveaux emplois dans les secteurs de nouvelles ressources énergétiques, des économies d'énergie et de la production non polluante.

L'union européenne (UE) prévoit que d'ici 2020, le nombre total des personnes employées par le secteur des énergies renouvelables montera à 2,8 millions, soit le double de 2005. Le nombre des emplois dans le secteur des énergies traditionnelles diminuera. Après que le nombre des nouveaux emplois aura compensé la diminution du nombre des emplois traditionnels, le nombre des emplois augmentera encore de 100 000 à 400 000. Les techniciens seront très demandés dans les domaines des matériaux de protection de l'environnement, de l'expertie des "traces de carbone" et de l'évaluation de l'état de l'environnement.

L'économie à faibles émissions de carbone soulèvera une nouvelle vague d'emplois et deviendra un nouveau moteur de la croissance économique.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le président chinois encourage les étudiants à contribuer à la modernisation
La Chine va augmenter le taux de réserves obligatoires
Pourquoi les nouveaux riches de Chine sont aussi détestables
John Hennessy : il faut à la Chine au moins vingt ans pour pouvoir établir des universités de classe mondiale
Pour que notre monde devienne meilleur (éditorial)
De précieux hôtes venus d'Europe
Il faut considérer avec sérénité la deuxième visite d'Etat en Chine du Président français