100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 18.03.2010 16h29
Réévaluation du Renminbi : Les Etats-Unis pensent faire coup triple

Le quotidien hongkongais « Wenhui Daily » vient de publier le 17 mars un éditorial ayant pour titre « Les Américains obligent la réévaluation du yuan : faire d'une pierre trois coups ». Et voilà ci-dessous les extraits de l'article :

Dans une lettre adressée au Secrétaire américain au Trésor, 130 membres du Congrès américain ont demandé lundi que l'administration Obama adopte une attitude ferme vis-à-vis de la Chine sur ses pratiques monétaires, affirmant qu'un taux de change dévalué en revient à subventionner les entreprises chinoises et à défavoriser ses concurrents étrangers. Ils exigent en outre que la Chine soit porté sur la liste des pays qui manœuvre leur monnaie et qu'elle soit sanctionnée à cet effet. Le Ministère chinois du Commerce a immédiatement réagi et son porte-parole Yao Jian a répliqué en insistant sur le fait que la balance favorable à la Chine dans le commerce sino-américain n'est aucunement due au taux de change de la monnaie chinoise.

La contrainte exercée par la partie américaine en vue d'obliger la réévaluation du renminbi vise en fait à atteindre trois objectifs : le premier, c'est de contribuer à la réorganisation structurelle américaine visant à la croissance économique grâce à l'augmentation des exportations et à affaiblir la compétitivité des produits chinois en contraignant la réévaluation du yuan ; le deuxième, c'est que la Chine, qui possède d'énormes dettes publiques américaines, est le plus grand créancier des Etats-Unis, alors que la réévaluation du yuan permettra de diluer ces dettes ; le troisième, c'est d'intervenir dans la monnaie chinoise pour ralentir et empêcher l'émergence de la Chine. Face à cette situation, il est d'une importance primordiale pour la Chine de s'en tenir à sa politique monétaire afin de pouvoir maintenir la stabilisation de sa monnaie et cela revêt une signification positive pour l'économie chinoise, de même que pour l'économie mondiale.

Les Etats-Unis imputent le problème du déséquilibre du commerce sino-américain au taux de change du renminbi, ce qui est complètement infondé et déraisonnable. En réalité, ce déséquilibre est dû à diverses et différentes causes, dont l'une des principales c'est que depuis de longues années les Etats-Unis appliquent des restrictions à l'exportation vers la Chine de hautes technologies. La diminution d'un côté et l'augmentation de l'autre côté font tout naturellement que la balance commerciale devient de plus en plus favorable à la partie chinoise et que l'écart devient de plus en plus profond et ce problème n'est aucunement lié au taux de change du yuan. D'autre part, durant la très difficile période économique allant de juillet 2008 jusqu'à février 2009, le taux de change du renminbi, au lieu de chuter, a continué à hausser et la hausse totale a été de 14,5%. Au contraire dans ce laps de temps, le taux de change du dollar US a été toujours faible et était à un niveau relativement bas, ce qui montre que la soi-disant sous-estimation du yuan est complètement infondée et ne tient pas debout.

La réévaluation du yuan ne peut résoudre le problème du déséquilibre commercial. Si les Etats-Unis désirent vraiment améliorer sa position défavorable due à la balance commerciale en faveur de la Chine, le plus important pour eux c'est d'autoriser l'exportation vers la Chine de davantage de high-techs et non pas d'essayer d'exploiter la situation en créant des problèmes sur le taux de change du renminbi. Dans le contexte actuel où le monde ne s'est pas encore débarrasser de la crise financière et économique et où le redressement de l'économie mondiale n'est pas ore consolidé, la hausse soudaine du taux de change du renminbi ne sera aucunement favorable aux échanges commerciaux normaux entre les pays, au contraire cette hausse pourrait se transformer en guerre commerciale qui pourra plonger une deuxième fois l'économie mondiale dans une crise profonde.

En tant que politique clé d'un pays, le taux de change doit être au service du développement économique dudit pays qui accorde la plus grande importance à ses intérêts nationaux en refusant absolument qu'un tiers pays exerce à son gré une pression sur lui. Il est nécessaire pour la Chine de préserver et de défendre son droit d'autonomie au taux de change de sa monnaie. Certainement, il est également important pour elle d'accélérer la transition structurelle de son économie, de diminuer sa dépendance aux exportations en élargissant et agrandissant la demande intérieure, d'élever effectivement le pouvoir d'achat de sa population en élevant le niveau de son revenu et de dissiper petit à petit la pression sur la réévaluation du renminbi.



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao rencontre le ministre britannique des Affaires étrangères
La Chine et le Royaume-Uni vont renforcer leur dialogue stratégique
Pourquoi les Français ont-ils une telle passion pour le vin ?
Faire oeuvre de bienfaisance demande du professionnalisme
« Arrogance » des Chinois ou bien « présomption » de certains Occidentaux ?
Obama «joue avec le feu» en incitant une réévaluation du yuan
La culture d'Amflora fait beaucoup de tapage en Europe