100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 20.11.2009 16h19
Le Traité de Lisbonne sera bénéfique aux relations entre l'Union européenne et la Chine

Alors que les chefs d'Etat européens négociaient encore cette nuit pour choisir la nouvelle direction collégiale mise en place par le Traité de Lisbonne récemment adopté, des experts chinois ont annoncé que l'application du Traité pourrait avoir des effets positifs sur le partenariat stratégique sino-européen.

« Les Etats membres de l'Union européenne pourront mieux coordonner leur politique envers la Chine », a dit Yang Jiemian, président de l'Institut d'Etudes Internationales de Shanghai, « et le choix des dirigeants, dont le président de l'Union Européenne, assurera la cohérence et l'efficacité de la politique étrangère de l'Union ».

De la même manière, les communications entre la Chine et l'Union européenne seront-elles plus directes et plus efficaces, selon M. Yang.

Il faisait ces remarques le 19 novembre lors d'un Forum tenu à Beijing sur le partenariat stratégique sino-européen.

Pour Gustaaf Geeraerts, directeur de l'Institut d'études contemporaines chinoises de Bruxelles, l'UE devrait trouver un remède à sa schizophrénie diplomatique dans laquelle les politiques à courte vue des Etats membres contrecarrent le prosélytisme de la Commission européenne.

« Plus d'efforts devraient aussi être faits pour amener les Etats membres autour d'une table afin de tirer un dénominateur commun de leurs intérêts nationaux divergents », disait M. Geeraerts, qui participait au Forum.

Cependant, ding Yuanhong, ancien ambassadeur de Chine près de l'Union européenne, pense que l'application du Traité de Lisbonne n'aura pas d'influence immédiate sur les relations sino-européennes du fait d'une coopération encore peu efficace entre les 27 pays membres.

« Les difficultés de l'Union européenne à choisir un président montrent déjà combien ce processus de coordination interne à l'Union européenne pourrait être difficile à obtenir dans le futur quant à tout problème important », a dit M. Ding.

Le Forum, qui avait pour thème « Comment la Chine et l'Union européenne pourraient-elles transformer les défis en occasions dans le cadre d'un monde global », a connu des discussions animées sur le fait de savoir comment les deux parties pourraient faire avancer leurs relations dans un monde encore plus multipolaire.

Les récents revers qu'ont connu les relations entre la Chine et l'Union européenne portaient entre autres sur des différences de points de vue à propos de problèmes tels que le changement climatique ou le protectionnisme en matière commerciale. Cependant, avec la Chine qui se montre comme un acteur de plus en plus important du fait de son économie en expansion, et avec l'UE qui devient une communauté plus unifiée, de meilleures relations entre ces deux grandes puissances sont souhaitées des deux cotés.

« Si Beijing et Bruxelles sont sérieux quand ils parlent de changer la nature de leur politique de grandes puissances, un axe stratégique entre la Chine et l'Europe construit sur des bénéfices et une compréhension mutuels sera indispensable », a précisé M. Geeraerts

Ce Forum servait de prélude au prochain Sommet sino-européen prévu à la fin du mois.

Cela aurait dû être le deuxième Sommet sino-européen tenu cette année, mais une rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et le Dalai Lama à la fin de l'année dernière avait rompu les liens sino-européens et amené la Chine à ajourner ce sommet annuel.

Les diplomates et les universitaires qui participaient au Forum ont dit que les discussions qui se tiendront pendant le forum auront comme point central le réchauffement climatique, l'énergie et la crise financière.

« Faire face à certains défis mondiaux à travers des efforts communs donne encore plus d'occasions à la Chine et à l'Union européenne de renforcer leur partenariat », a dit M. Yang.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Urumqi: réouverture du concessionnaire Geely dévasté lors des émeutes du 5 juillet
Chine : La superficie de couverture forestière atteint les 195 millions d'hectares
Mondial 2010 : la « Main de Dieu » de Thierry Henry offre la qualification à la France, mais elle encoure la réprobation publique
Les matchs de barrage de la Coupe du monde de football sont devenus des luttes politiques
Il sera possible que la Chine remplace l'Europe pour devenir le plus important partenaire de coopération de l'Afrique
Un heureux présage pour le développement des relations sino-américaines
La Chine ne deviendrait pas un «leader» mondial