100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 26.10.2009 15h07
L'élection de Jean Sarkozy en tant qu'administrateur de l'EPAD suscite controverse et suspicion

Jean Sarkozy, deuxième fils de l'actuel Président français Nicolas Sarkozy, a réussi à se faire élire administrateur de l'EPAD (Etablissement public d'aménagement de la Défense), le plus grand et le plus important centre commercial de toute la France, rapportent les médias locaux et internationaux. Auparavant, il a été le grand favori pour le poste de président de l'EPAD, mais en raison de la puissante pression exercée par ses adversaires et par les opposants, il a créé la surprise en renonçant à briguer cette fonction tout en maintenant sa candidature comme administrateur.

*** Une réponse modérée et mesurée.

Tout juste avant le vote des administrateurs de l'EPAD, Jean Sarkozy a prononcé un discours électoral excitant appelant ceux-ci à lui apporter leur soutien en votant pour lui. Parmi les quarante cinq administrateurs qui possèdent le droit au vote, trente appartiennent au Parti au pouvoir de son père Nicolas Sarkozy ou bien à d'autres partis alliés.

Pour ce qui est de l'élection réussie de son fils, il semble de Nicolas Sarkozy maintient intentionnellement une attitude modérée et jusqu'à présent, il n'a fait aucun commentaire officiel sur cette affaire, tandis que la réponse du porte-parole de son Bureau a été résumée en trois mots : pas de commentaire.

Le 23 courant, tard dans la soirée, Nicolas Sarkozy a émis sur le réseau social Facebook, un message dans lequel il est dit que devant le choix le plus difficile qu'il a dû faire dans sa vie, Jean Sarkozy a pris ‘une décision raisonnable et courageux et j'éprouve de la fierté pour lui'.

*** Des voix de doute et de contestation s'élèvent.

L'élection réussie de Jean Sarkozy est-elle due au 'népotisme' ? Pourrait-elle produire des effets défavorables sur le prestige personnel du Président fort Nicolas Sarkozy ? Il faut attendre et avoir un peu de temps et pour pouvoir répondre à ces deux questions-là. A l'heure actuelle, il s'est élevé des voix discordantes même au sein du Parti au pouvoir, alors que les partis de l'opposition ont saisi cette affaire et ne ménagent aucun effort pour lancer toutes sortes de critiques.

« Je pense que le père et le fils Sarkozy ont cette fois-ci commis une bévue. Les effets néfastes dus à cette élection se maintiendront pour longtemps. », a déclaré le socialiste Jean-Paul Huchon qui est l'actuel Président du Conseil régional d'Île-de-France. La zone commerciale de la Défense, qui se trouve dans la banlieue ouest de la capitale française, est placée sous le contrôle de la Région d'Ile-de-France.

*** L'élection de Jean Sarkozy provoque des suspicions.

Bien que sous la pression extérieure Jean Sarkozy a dû renoncer à briguer le poste de Président de l'EPAD, mais il a quand même réussi avec un autre moyen à s'introduire dans celui-ci, ce qui montre la grande attirance de postuler un emploi au sein de l'EPAD pour cet étudiant de la troisième année âgé de 23 ans. Alors, qu'est-ce qu'attire vraiment le fils Sarkozy dans ce centre commercial ? Certains pensent que c'est 'l'argent', d'autres supposent que c'est plutôt le 'pouvoir'.

Un haut fonctionnaire du gouvernement Sarkozy a révélé à un journaliste que peu de temps auparavant, Nicolas Sarkozy a présidé une réunion de ministres pour discuter du problème de la construction à la Défense d'un nouveau musée de l'Histoire de la France. De plus, pour faire la demande d'organisation des championnats mondiaux de football 2016, le gouvernement français envisage de construire toujours à la Défense un grand stade de sport. Dans ces deux cas-là, il reviendra à l'EPAD de décider quelle entreprise sera chargée des nouvelles constructions à la Défense et lui accordera à cet effet le permis de construire et tout soutien administratif nécessaire.

Une autre personnalité, qui se dit étroitement liée avec la famille Sarkozy, a révélé que l'élection de Jean Sarkozy à l'EPAD est seulement un petit pas en avant dans un 'grand échiquier', car, d'après elle, celui-ci, qui est déjà Conseiller général du canton de Neuilly-sur-Seine Sud, vise beaucoup plus haut sur la scène politique française et a établi pour cela un programme confidentiel et secret de ses visées politiques dans le gouvernement français. D'après ce programme, il sera candidat au Conseil départemental et sera élu Maire de Neuilly-sur-Seine en 2014. Trente ans auparavant, son père Nicolas a débuté justement à Neuilly-sur-Seine, a fait carrière et a réussi à faire son chemin qui l'a amené jusqu'à l'Elysée. Nicolas Sarkozy a été durant dix neuf ans Maire de Neuilly-sur Seine qui est la ville la plus riche de France.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un système de service public de vélo sera établi à Wuhan
Un conseiller d'Etat chinois reçu par le président français
Chine : l'achat de logements empêche la consommation
L''antidumping' porte préjudice à qui ?
Foire du Livre de Francfort : la Chine et l'Occident à l'écoute de l'un l'autre