100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 22.09.2009 11h15
Les 60 ans de la Chine nouvelle vus par des chiffres

Le « CBNweekly » rapporte que les chiffres établis peuvent donner une idée sur les changements survenus dans ce pays durant les six décennies écoulées et même sur ce qui pourrait se produire dans les 40 années à venir.

La République populaire de Chine a été fondée en 1949 et le 1er octobre prochain sera le jour de son 60ème anniversaire. Le développement qu'a connu la Chine dans ces 60 ans peut être divisé en deux parties.

Les 30 premières années, de 1952 à 1976, le taux de mortalité de la population chinoise de 1,8% a baissé à 0,73%, la part de la terre irriguée dans l'ensemble de la surface des terres arable de 18,5% s'est accrue à 45,3% et l'utilisation d'engrais chimiques par mu (unité chinoise de surface des champs, un mu égal le quinzième d'un hectare) de 0,2 kg a augmenté à 19,4 kg. Dans ce laps de temps, la production en Chine d'acier, de charbon, d'électricité, du pétrole, de l'engrais chimique, du ciment, des céréales et du coton a haussé respectivement de 129 fois, 15 fois, 47 fois, 726 fois, 874 fois, 71 fois, 2,5 fois et 4,6 fois. Quant au transport en Chine, la longueur des chemins de fer a augmenté de 2,2 fois, alors que celle des routes, du transport fluvial et du transport aérien s'est accrue respectivement de 10,2 fois, 1,9 fois et 8,6 fois. Il a fallu à la Chine un peu mois de trente ans pour établir un système de l'industrie et un système de l'économie nationale indépendant et relativement complet.

D'autre part, la Chine figurait parmi le petit nombre des pays du monde qui n'ont pas été atteint par l'inflation. De 1952 à 1978, son taux d'inflation annuelle a été en moyenne seulement de 1,7%. Le nombre des élèves scolarisés de l'enseignement primaire et de l'enseignement secondaire a augmenté de 8,4 fois et le nombre des étudiants s'est accru de 5,3 fois. Le gouvernement chinois a établi respectivement dans les régions urbaines et rurales du pays le système de sécurité sociale et le système de cotisation médicale. A cette époque-là, la Chine faisait partie du Club des quatre pays qui possédaient des armes nucléaires, les trois autres sont respectivement les Etats-Unis, l'Union soviétique et la France.

Bien que la Chine ait réalisé les succès remarquables susmentionnés, mais il était de toute évidence qu'elle ne figurait pas parmi les pays du monde dont l'économie se développe le plus rapidement, et même à cause de sa situation politique agitée, tendue et instable, et surtout les désastres de la Révolution culturelle qui a duré toute une décennie, le développement économique du pays a été souvent interrompu et l'économie nationale du pays se trouvait dans un état de stagnation. Angus Maddison, un économiste et historien britannique, a publié son ouvrage « Le comportement de l'économie chinoise durant de longues années : de 960 à 2030 » dans lequel il indique que d'après le calcul du taux de la croissance du PIB par habitant dans les divers pays asiatiques, il s'avère que de 1952 à 1978, la Chine était en retard dans l'ensemble par rapport aux autres pays de l'Asie : le taux de croissance moyenne du PIB par habitant en Chine était de 2,3% contre respectivement 6,7%, 6,3%, 4,8%, 5,4% et 6,6% au Japon, en Corée du Sud, à Singapour, en Hong Kong de Chine et au Taïwan de Chine.

En 1976 avec la fin de la Révolution culturelle, les nouveaux gouvernants du pays ont été confrontés à un véritable gâchis économique et se trouvaient devant une situation complètement confuse, embrouillée et pleine de désordre.

Les trente dernières années, nous les connaissons parfaitement et nous avons vécu personnellement cette période historique. La Chine s'est débarrassée de ses conflits idéologiques intestins et est devenue un pays commercial. De 1978 à 2003, l'économie chinoise a accéléré sensiblement son rythme de développement et le taux de croissance de son PIB par habitant a atteint 6,6%, tandis que celui du Japon, de la Corée du Sud, de Singapour, de Hong Kong de Chine et de Taïwan de Chine était respectivement de 2,1%, de 6,3%, de 4,8%, de 3,9% et de 4,7%. De 1978 à 2003, le volume des exportations chinoises s'est accru de 28 fois et la part des exportations dans le PIB de 4,6% est passée à 26,6%.

Après l'année 2004, la Chine a dépassé successivement la Grande-Bretagne et l'Allemagne quant à ses agrégats économiques. En début de cette année, le professeur Li Daokui de l'Université Qinghua a fait des calculs qui montrent l'économie chinoise va dépasser cette année celle du Japon et que la Chine accédera ainsi au deuxième rang mondial. Après avoir lu celle nouvelle, j'ai demandé à un ami qui avait travaillé à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international de faire un autre calcul : combien faudra-t-il de temps à la Chine pour que ses agrégats économiques puissent dépasser ceux des Etats-Unis. La réponse de mon ami m'a surpris au plus haut degré : la Chine dépassera les Etats-Unis en 2029 quant à son PIB et en 2049, c'est-à-dire au moment du centenaire de l'avènement de la Chine nouvelle, le PIB chinois sera le triple du PIB étasunien ! Mais mon ami a posé comme conditions préalables que l'économie chinoise maintient une croissance annuelle de 7% avant l'année 2029 et qu'elle continue à se développer à un rythme de 3% de 2029 à 2049 ; que les Etats-Unis maintiennent une croissance annuelle de 2% ; que le taux d'inflation sera maintenu à 2% en Chine comme aux Etats-Unis ; et qu'en 2049, la population chinoise sera de 1,4 milliard contre 455 millions aux Etats-Unis.

Chers lecteur, si votre âge se situe actuellement à environ 35 ans, vous aurez presque tous l'occasion d'atteindre 2029, et si vous prenez toujours soin de votre santé en prenant part régulièrement à l'exercice physique, en faisant preuve de modération en mangeant et en buvant et en refusant de toujours veiller tard, ce qui nuira beaucoup à votre santé, vous pourriez peut-être continuer à exister en 2049.

Qu'est-ce que cela signifie alors ? Cela signifie que depuis 1750 où la Grande-Bretagne se consacrait à la révolution industrielle et que c'était tout juste la quinzième année du règne de l'empereur Qianlong de la dynastie des Qing, les Chinois ont toujours fait de grands efforts pour essayer de rattraper le retard la Chine sur les pays développés de l'Occident, mais les Occidentaux les ont toujours considérés comme « des hommes débiles de l'Asie orientale » et que leurs efforts ont abouti, car la Chine recouvra une fois de plus son rang de première puissance économique mondiale. Les vicissitudes que la Chine a dû traverser et les souffrances qu'elle a dû endurer pour cela sont au vu et au su de tout le monde.

Pour conclure, je vous pose une dernière question et je vous prie de bien réfléchir avant de répondre : Pour atteindre et réaliser notre objectif, quels moyens nous faut-il employer ? En dehors de la croissance de la puissance de notre pays, y a-t-il d'autres buts auxquels nous devons aspirer ?

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Retour de Liu Xiang
Quatre nouvelles condamnations pour des attaques à la seringue à Urumqi
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français