100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 21.09.2009 14h31
La Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis quant au commerce des articles de luxe

La Chine a appliqué diverses mesures en vue de stimuler et d'accroître la demande intérieure, mais ce qu'excite la consommation de produits de luxe, c'est la « demande extérieure » de certains pays développés, car les articles de luxe sont en grande partie et essentiellement fabriqués par des entreprises étrangères installées dans ces pays.

La Chine est devenue actuellement l'un des pays du monde dont le pouvoir d'achat est le plus élevé quant aux achats de voitures luxueuses et somptueuses et un grand nombre de grandes marques de ce genre de voitures accèdent successivement au marché chinois et se disputent la clientèle fortunée locale. Les toutes dernières données statistiques établies montrent que pour le Groupe automobile allemand BMW, la quantité de sa vente mondiale de voitures a baissé de 19%, alors que sa vente en Chine s'est accrue de 26% par rapport à l'année précédente. D'autre part, au moment où la demande en articles de luxe a considérablement baissé et régressé en Europe et en Amérique du Nord du fait de la crise financière et économique internationale, elle s'est au contraire maintenue en Chine et continue à s'accroître. A l'heure actuelle, la consommation chinoise de produits de luxe représente déjà 25% de la consommation mondiale de ces produits et la Chine dépasse pour la première fois les Etats-Unis pour devenir après l'Europe le deuxième pays du monde consommateurs d'articles de luxe.

Le luxe, qui est un mode de vie caractérisé par de grandes dépenses consacrées à l'acquisition de biens superflus, par goût de l'ostentation et du plus grand mieux-être, est en fait le produit de la richesse et de la fortune. Les dépenses faramineuses de certains richards chinois qui achètent sans compter sur le marché des produits de luxe laissent même les millionnaires des pays développés muets de stupeur, abasourdi et confondus. Mais il nous faut reconnaître que ce genre de « deuxième du monde » ne mérite aucunement qu'on en tire orgueil et fierté.

Selon les statistiques établies par l'Association mondiale des produits de luxe, en 2007, les consommateurs d'articles de luxe occupe en Chine une part de 13% parmi la population globale du pays, ce qui est conforme pour l'essentiel à la structure de répartition des biens en Chine qui est à peu près de « 20% de la population occupe 80% des biens ». Par conséquent, lorsqu'on parle des consommateurs chinois des produits de luxe, on ne doit pas oublier qu'il y a également dans le pays plusieurs dizaines de millions d'habitants miséreux qui vivent en-dessous du seuil de la pauvreté avec seulement moins d'un dollar à dépenser quotidiennement. La croissance rapide et accélérée de la consommation d'articles de luxe en Chine est justement une preuve de l'augmentation de l'écart entre les riches et les pauvres du pays. D'un côté, un grand nombre d'habitants se tourmentent et se font du souci pour les moyens à prendre pour satisfaire leurs besoins essentiels dans la vie et de l'autre côté pas mal de gens qui étalent partout leur richesse et vivent dans le luxe et le débauche. On ne peut que soupirer en constatant ce contraste frappant et saisissant !

Tout le monde comprend parfaitement que l'insuffisance de la demande intérieure a été toujours la principale faiblesse de l'économie chinoise. Et surtout après l'éclatement en fin de l'année dernière de la crise financière internationale, la Chine a été obligée d'adopter et d'appliquer diverses mesures en vue de stimuler et d'accroître sa demande intérieure, mais ce qui stimule la consommation d'articles de luxe, c'est en fait la « demande extérieure » de certains pays développés, et la raison c'est parce que les produits de luxe sont essentiellement fabriqués par des entreprises de ces pays. Donc, on doit reconnaître que l'accession de la Chine au deuxième rang du monde quant à sa consommation d'articles de luxe n'est aucunement une chose digne d'éloges ni de félicitations.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Quatre nouvelles condamnations pour des attaques à la seringue à Urumqi
Les salaires des dirigeants des entreprises d'Etat chinoises vont être encadrés
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi