100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 17.09.2009 09h33
Le PCC adopte une nouvelle mesure pour combattre la corruption

Le www.cnr.cn rapporte que la quatrième session du Comité central (CC) issu du 17ème Congrès du Parti communiste chinois (PCC) s'est ouverte à Beijing hier, le 15 septembre 2009 mardi, dans la matinée et que l'ordre du jour de la réunion se portera principalement sur le renforcement et l'amélioration de l'édification du Parti dans la nouvelle situation et elle examinera pour approbation le projet de la « résolution du CC du PCC au sujet de certains problèmes d'importance concernant l'édification du Parti dans la nouvelle situation ». Des spécialistes en la matière ont indiqué que cette résolution sera un document directeur concernant le renforcement et l'amélioration de l'édification du PCC lui-même dans la nouvelle situation.

La déclaration patrimoniale contribue efficacement à la lutte contre la corruption.

« La 4ème Session plénière du CC issu du 17ème Congrès du PCC adoptera certainement certaines mesures à l'encontre de l'édification du Parti et de la conduite des cadres dirigeants. », a déclaré en tant qu'invité du Quotidien du Peuple en ligne Ren Jianming, Directeur du Centre d'études sur l'intégrité dans l'Administration et sur le contrôle de la corruption, qui a profité de cette occasion pour échanger ses idées sur cela avec des internautes.

Quant à He Zengke, Directeur de l'Institut d'études du Marxisme moderne du Bureau du CC du PCC pour l'Edition et la Traduction des documents, il a indiqué que le système de déclaration des biens patrimoniaux des cadres du Parti et des fonctionnaires d'Etat est une partie la plus vitale et la plus cruciale du système d'avertissement du risque de corruption et que dès après l'établissement de ce système crucial, la lutte contre la corruption pourra alors remporter de meilleurs résultats avec moins d'efforts.

Il est nécessaire que l'Etat donne une impulsion du 'haut vers le bas'.

En février dernier, lors de sa discussion en ligne avec des internautes, le Premier Ministre Wen Jiabao a souligné que la transparence des biens patrimoniaux et du revenu des fonctionnaires d'Etat portés à la connaissance de tous est une importante mesure dans le contrôle de la corruption. Et il a ajouté : « Nous sommes en train de procéder activement à des préparatifs dans ce sens. »

Depuis le début de cette année, plusieurs régions du pays ont appliqué successivement à titre d'essai le système de déclaration patrimonial à l'égard des fonctionnaires, mais il n'a pas été enregistré des progrès substantiels. Des spécialistes ont indiqué que pour obtenir de bons résultats, il est nécessaire que l'Etat donne une impulsion en appliquant le système 'du haut en bas'.

Il est nécessaire peut-être d'élaborer un programme de trois à cinq ans.

La 4ème Session plénière du CC du PCCC s'est ouverte et le public s'intéresse tout particulièrement à l'établissement du système de déclaration transparente des biens patrimoniaux des cadres du Parti et des fonctionnaires d'Etat. Ren Jianming a indiqué que le lancement du système de déclaration patrimoniale à l'égard des fonctionnaires ne signifie pas qu'il faut l'appliquer immédiatement à travers tout le pays. Il faut avoir un programme unifié et l'appliquer phase par phase. Par exemple, on peut établir un début un programme de trois à cinq ans et l'appliquer petit à petit dans tous les secteurs du pays qui peuvent le procéder à titre d'essai tranche par tranche.

« En appliquant le système de déclaration patrimoniale des dirigeants, des cadres et des fonctionnaires, il faut tenir compte de al fonction et de l'efficacité du système en question. », a déclare Ren Jianming qui poursuit en soulignant : « Le premier tour d'application est très important et tout le monde fixera le regard sur la déclaration, la transparence, le contrôle et la responsabilité. Dans la cas où l'on pourra appliquer ce système de façon complète et intégrale le mettre au service de la lutte contre la corruption et pour l'encouragement à l'intégrité, le problème épineux de la corruption accumulé dans le passé pourra peut-être alors être réglé de façon satisfaisante et faire en sorte que la masse populaire rend sa confiance aux cadres et aux fonctionnaires. »

L'actuelle lutte contre la corruption ne répond pas à l'attente de la masse populaire.

Selon Ren Jianming, il existe actuellement un assez grand écart entre l'attente et la demande de la masse populaire en ce qui concerne l'actuelle lutte contre la corruption et pour l'intégrité et l'objectif proposé par le PCC pour l'établissement d'un gouvernement droit et intègre et la réalisation d'une société également intègre et honnête. Il pense que ce qui est important c'est de savoir comment faire pour que le ratio input-output de la grande quantité de travail de lutte contre la corruption et pour l'intégrité soit raisonnable. « Pour ce qui est du nombre et de la qualité du système et de l'efficacité réelle de la lutte contre la corruption et pour l'intégrité, il existe entre les deux un contraste frappant et saisissant. C'est pourquoi il est important de savoir comment agir pour améliorer au mieux la qualité du système et pour atteindre les résultats prévus. ». Le problème de lutte contre la corruption et pour l'intégrité, en tant qu'un des points vitaux de discussions, les documents de la quatrième session plénière, comporteront-ils des explications d'orientation sur ce problème, tout le monde ouvre grands les yeux et attend pour connaître la suite.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao sera aux Nations unies et au G20 sur le changement climatique et le désarmement nucléaire
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois