100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>OpinionMise à jour 16.09.2009 13h37
Développement du Grand Paris : un projet qui comblera le rêve des Français

« J'espère que d'ici dix à vingt ans, Paris deviendra une ville qui suscitera l'admiration du monde entier – une ville de création, une ville d'innovation et une ville remplie de force cohésive. », a déclaré le Secrétaire d'État français chargé du Développement de la région capitale Christian Blanc.

Dans la situation actuelle où la réforme intérieure rencontre des obstacles et où des problèmes ont surgi dans les affaires diplomatiques internationales, la ferme volonté et la noble ambition de Nicolas Sarkozy de tout faire pour que la France recouvre son statut de puissance mondiale n'ont aucunement faibli ni diminué. Après avoir effectué des inspections sur place et avoir consulté les idées et les suggestions d'experts et de spécialistes, il a décidé de mettre en application le « Projet du Grand Paris ».

L'idée dudit projet a été formulée par Nicolas Sarkozy peu après son accession à la Présidence française et qui a été rendue publique officiellement en avril dernier. Il est prévu qu'avant la fin de cette année il sera mis au point les lois et règlements concernant les mesures à prendre pour assurer le bon déroulement du projet et qu'en début de l'année prochaine il sera instauré un Département de consultation de la construction du Grand Paris qui se chargera de la coordination générale des travaux. Puis en 2012, ce projet de grande envergure sera lancé de façon générale et son achèvement est prévu pour 2030. A l'heure actuelle, dix architectes et urbanistes de renommée mondiale ont remis aux autorités gouvernementales concernées le grandiose programme d'études du « Projet du Grand Paris ». En dehors des argumentations et des sélections des spécialistes quant au programme, le gouvernement envisage de mettre en place la « Tribune du Grand Paris » pour permettre au public de développer leurs idées sur le projet en question.

Le « projet du Grand Paris » concerne tout d'abord les régions de l'Ile de France, y compris Versailles, Fontainebleau, l'Aéroport Charles de Gaulle, ainsi que les régions avoisinantes de Paris, dont Disney Land, mais le programme grandiose mis au point par les architectes n'est pas limité seulement à l'Ile de France, car il prévoit l'agrandissement illimité de la Région parisienne. Les autorités concernées proposent de construire un chemin de fer TGV et d'améliorer la capacité de fonctionnement naval de la Seine afin que le Grand Paris soit étendu jusqu'à la ville portuaire Le Havre, dans la Normandie de la partie Nord Ouest de la France.

Des commentaires locaux indiquent que l'idée du « Projet du Grand Paris » est un projet grandiose et ambitieux qui fait suite aux travaux d'envergure lancés au milieu du 19ème siècle par Napoléon III en vue de reconstruire et d'agrandir la ville de Paris.

Toutefois, certaines personnalités qui sont contre la réalisation de ce projet froncent leurs sourcils et affichent une attitude désapprobatrice. Elles décrivent ledit projet comme un « stratagème du cheval de Troie » et affirme que l'objectif réel de Nicolas Sarkozy c'est de renforcer et d'étendre encore plus son pouvoir personnel, de dissiper le mécontentement du public et de rechercher des avantages politiques qui lui permettront de gagner dans la prochaine élection présidentielle. En réalité, son manège a effectivement obtenu de bons résultats et montré rapidement son efficacité : sa cote de popularité a cessé de baisser et a immédiatement remonté.

Notre correspondant s'est rendu dernièrement aux environs de l'Aéroport Charles de Gaulle pour visiter la région de Roissy qui est considérée comme la « Porte de la France », il a eu l'occasion d'entendre Patrick Renaud, Président de la communauté de communes Roissy, dire que la région envisage d'introduire des fonds d'un montant de 4 milliards d'euros afin de construire une zone d'affaires commerciales d'une surface de 3.000 hectares. Pour fournir une fenêtre d'exposition, d'échanges et de promotion du développement commercial franco-chinois et Europe-Chine, il a réservé à titre spécial aux entreprises chinoises un terrain de 30 hectares et il a fait part de son souhait que ces dernières puissent participer activement à la construction de cette zone d'affaires commerciales.

Mais, le problème réel qui se pose, c'est que dans la situation actuelle où en France le marasme économique persiste, où les dettes intérieures et extérieures sont énormes et où le taux de chômage continue à grimper, quels sont les atouts dont dispose la France pour réaliser ce projet colossal dont le financement tardif ne peut satisfaire les besoins urgents ? On se frotte les yeux et on attend la suite des événements, car c'est un sujet qui intéresse tout le monde.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Vérificateurs: les fonds destinés à la reconstruction après le séisme ont été dépensés à bon escient
Le nombre de commerçants en ligne dépasse 63 millions en Chine
La Chine montre de plus en plus d'assurance en soi
La Réunion annuelle du Forum de Davos – une plate-forme qui permet à l'Afrique d’attirer les investisseurs chinois
Les cols blancs chinois vivent-ils plus mal que les paysans ?