Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 15.12.2008 13h24
Le statut de classe dirigeante de la classe ouvrière sera maintenu en Chine

Des analystes membres du Parti communistes chinois (PCC) ont indiqué que les trente années de réforme et d'ouverture sur l'extérieur ainsi que la large participation de la Chine à la mondialisation lui ont apporté effectivement de grands et de profonds changements quant à sa structure économique et social, mais que les stipulations de la Constitution chinoise au sujet de son régime étatique et le caractère de classe du PCC décident ensemble que le statut de classe dirigeante de la classe ouvrière sera maintenu en Chine.

Lors du 15ème Congrès de la Fédération nationale des Syndicats de Chine tenu il y a peu de temps auparavant, les principaux dirigeants du PCC ont mis l'accent sur le rôle dirigeant de la classe ouvrière dans l'Etat chinois en indiquant que son statut de classe dirigeante ne doit pas être ébranlé ni affaibli, que sont rôle en tant que principale force de la réforme et de l'ouverture ainsi que de la modernisation socialiste doit être renforcé et que le principe directeur fondamental, qui prescrit que l'appui de tout cœur du peuple chinois en entier sur la classe ouvrière, doit demeurer inchangé.

Avec la progression en profondeur de la réforme et de l'ouverture ainsi que la participation active de la Chine à la mondialisation économique, il s'est produit d'énormes et d'importants changements dans la structure économique et sociale de la Chine. La classe ouvrière, qui est répartie dans le système de propriété pluralisée, a connu et continuera à connaître de grands changements quant à sa définition connotative, à sa structure et à sa qualité.

L'augmentation de la population active chinoise et des postes de travail a accru considérablement le contingent de la classe ouvrière chinoise ; le développement sans précédent de l'œuvre d'éducation en Chine a permis aux intellectuels qui font partie de la classe ouvrière d'accroître constamment leur nombre ; l'accélération du processus d'urbanisation et du transfert de la main-d'œuvre rurale excédentaire a fait que la classe paysanne se converties de plus en plus et sans arrêt à la classe ouvrière ; dans l'économie non publique qui se développe vigoureusement en Chine il apparaît sans discontinu une nouvelle classe ouvrière.

A l'heure actuelle en Chine, on remarque au sein de la classe ouvrière une classe de travailleurs qui s'adonnent à la production et au service, et également une classe d'intellectuels qui se consacrent aux recherchent scientifiques. Il y a en outre la classe de gestionnaires qui se livrent à toutes sortes de travail de gestion, d'administration et de contrôle. D'autre part, suite à l'approfondissement de la réforme au sein des entreprises publiques ainsi que la sélection naturelle et la survie du plus apte des entreprises de divers système de propriété dans la condition de l'économie du marché, le chômage a fait son apparition en Chine, de même que des travailleurs qui se trouvent involontairement privés d'emplois.

Selon des données statistiques établies et fournies par le groupe chargé de sujets d'études de l'Institut de sociologie de l'Académie des Sciences sociales de Chine, le nombre de la classe ouvrière chinoise est passé de 120 millions environ en 1978 est passé à plus de 400 millions à l'heure actuelle, tandis que la part de la classe ouvrière dans la population active nationale de près de 30% avant la réforme et l'ouverture a augmenté actuellement à 50% environ., dont la nouvelle partie composante de la classe ouvrière chinoise, composée principalement de nonmingong (travailleur migrant d'origine paysanne), a déjà dépassé 200 millions de personnes.

Dai Yanjun, Directeur Adjoint du Département d'études de l'édification et du développement du PCC de l'Ecole supérieure du Parti relevant directement du Comité central du PCC, a dit que malgré la diversification et le pluralisme de la structure et de la répartition de la classe ouvrière chinoise, le statut dirigeant et la nature dirigeante de la classe ouvrière chinoise n'en seront aucunement affectés, au contraire, cela sera favorable à l'amélioration de la qualité de la classe ouvrière chinoise dans son ensemble qui mettra mieux en valeur sa nature d'avant-garde.

Toutefois, il est apparu à l'intérieur de la classe ouvrière chinoise contemporaine certains changements sensibles. Par exemple, en raison de facteurs du chômage, de perte d'emploi involontaire et autre, il est surgi une masse pauvre au sein de la classe ouvrière.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 Le président chinois appelle les membres du PCC à tirer leçon des derniers incidents de sécurité
 Le PC de Grande-Bretagne lance une campagne de solidarité avec la Chine
 Le PCC applique le système de mandat des représentants au congrès du Parti
 Le nombre de membres du PCC dépasse 74 millions en 2007
 Le PCC vivifié par 87 ans de "vent et tempêtes"
 Les dirigeants du PCC se réunissent pour discuter du remaniement de personnel et du gouvernement
 Le PCC promet de sanctionner les officiels irreponsables durant les perturbations neigeuses
 Le PCC offre des cadeaux à ses membres en difficulté à l'approche du Nouvel An chinois
 Les droits de l'homme, un concept important du PCC dans son exercice du pouvoir
 Une délégation du PCC quitte Beijing pour la Tanzanie
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.