Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Horizon
Mise à jour 21.06.2008 08h56
Le Dalai Lama ridicule, selon The guardian

Le site web du journal britannique The guardian a publié le 29 mai un article intitulé "A bas le Dalai Lama". En voici de larges extraits:

Y a-t-il une figure politique aussi ridicule que le Dalai Lama? C'est un "humble moine" qui renonce aux intérêts laïques et mène une vie simple, en portant une robe marron. Mais en 1992, il est devenu un rédacteur spécial du périodique français"French Vogue", la bible de la classe décadente à la recherche de la dernière mode.

Il se prétend la réincarnation de Grand Bouddha vivant qui est exemptée de la "roue de mort et de renaissance". Mais il est connu de tous qu'il est grand ami de célébrités occidentales telles que Richard Gere et Sharon Stone. Celle-ci a une fois présenté le Dalai Lama au cours d'un bal de collecte de fonds, en disant sur un tel ton: "S'il vous plaît, monsieur, s'il vous plait, s'il vous plaît, laissez moi retourner en Chine!"

Le Dalai Lama a dit qu'il désirait l'autonomie et l'indépendance politique tibétaines. Mais il se permet d'être utilisé comme un instrument par des puissances occidentales voulant humilier la Chine. Durant la période comprise entre la fin des années 1950 et 1974, il a reçu de la part de CIA environ 15 000 dollars par mois, soit 180 000 dollars par an. Il est toujours, selon le même reporter, partisan du népotisme, en plaçant ses frères et leurs épouses aux postes importants de son fief en exil à Dharamsala, dans le nord d'Inde.

En apparence, il se pose comme un moine moderne avec des gestes étranges qui aime à rire bêtement. Mais en fait, il est un produit du féodalisme oppressif de l'ancien Tibet où une "élite" des moines bouddhistes traitait les masses populaires comme des serfs et les punissait impitoyablement, pour le moindre "problème".
Le Dalai Lama demande la liberté religieuse. Mais il a persécuté des adeptes d'une secte bouddhiste appelée Dorje Shugden. Il a proscrit les prières de Dorje Shugden en 1996 et, ceux qui avaient désobéi à ses assignations ont été privés de leur travail et ne faisaient que vagabonder dans la rue. Leurs demeures ont été détruites par des officiels de son gouvernement en exil. Quand des fidèles se plaignent de leurs traitements, les représentants du Dalai Lama leur ont dit que les "concepts comme la démocratie et la liberté de croyance religieuse sont vides, quand il s'agit du bien-être du Dalai Lama".

Quand Le Dalai Lama a voyagé en Grande-Bretagne, beaucoup de gens lui ont demandé: "Pourquoi Brown ne l'a pas reçu dans la Downing Street? J'ai une question différente: Pourquoi Brown, qui, malgré tous les troubles, demeure encore chef élu d'un parti politique, a-t-il rencontré un moine autoritaire à la recherche de la renommée et qui aime la pomme?

Il est à noter que le Dalai Lama est utilisé comme un bélier(machine de guerre dans l'antiquité) par des gouvernements de pays occidentaux dans leur guerre culturelle contre la Chine. S'il a fait l'objet de flatteries des leaders de certains pays et si la CIA lui fournit encore des fonds, ce n'est pas parce qu'ils se soucient réellement de la liberté au Tibet, mais parce qu'ils veulent intensifier la pression internationale sur leurs nouveaux concurrents sur la scène politique du monde: les Chinois.

Loin d'"aider le Tibet", les serviles adeptes occidentaux du Dalai Lama aident à étouffer le développement d'un mouvement de liberté et de démocratie réelles dans les régions tibétaines. Un auteur du "mouvement d'indépendance tibétaine" prétend que "le rôle du Dalai Lama en tant qu'autorité spirituelle suprême est de maîtriser le processus politique de la démocratisation", car "l'hypothèse selon laquelle il occupe un bon terrain moral du point de vue spirituel signifie que tout défi à son autorité politique peut être interprété comme anti-religieux".

Au moins une raison pour laquelle le Dalai Lama peut se poser comme "l' autorité spirituelle suprême" et le leader suprême tout puissant des Tibétains, est que des éléments influents en occident l'ont autorisé à jouer un tel rôle. En faisant de la sorte, ils deviennent des complices dans l'infantilisation de la population tibétaine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine s'oppose à la rencontre entre le PM britannique et le dalaï lama

 La Chine demande à l'Allemagne de ne pas soutenir le dalaï-lama

 Quotidien du peuple: si la clique du dalaï-lama soutient sincèrement le principe de société harmonieuse, elle mettra un terme à ses actions violentes

 Des officiels du gouvernement central de Chine ont rencontré des représentants privés du dalaï lama

 Des officiels du gouvernement central rencontrent des envoyés du Dalai Lama

 Le président chinois espère des résultats positifs à la suite des contacts entre le gouvernement central et le dalaï lama

 Des officiels du gouvernement central de Chine rencontreront les représentants privés du dalaï lama

 Des responsables chinois vont rencontrer des représentants du DalaI Lama

 Le ministère des Affaires étrangères souhaite que le dalaï lama " chérisse" l'opportunité de dialogue

 Jiang Yu appelle le dalai lama à créer des conditions pour les prochaines discussions
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.