Flash :

Le secteur maritime chinois prêt à investir ? Chine : 298 millions d'habitants ruraux auront l'accès à l'eau potable d'ici 2015 Michelin publie un guide sur les plus beaux jardins de France Chine : Un homme accusé d'avoir agressé une fillette Le village de Junying lutte pour retrouver sa gloire perdue Les écoliers chinois accueillent le 18e Congrès du Parti communiste Walking Dead: prêt pour Halloween ! L'interaction, pas la confrontation Dévoilement de la flotte chinoise de dernière génération Ballon d'Or 2012: Messi, Ronaldo, Drogba parmi les vingt-trois nommés Décès du coureur belge Cuylits Gunter au Burkina Faso Chine : éducation préscolaire gratuite au Tibet Marion Cotillard dans la nouvelle pub Lady Dior Mali : une dizaine de bandits tués par les éléments de la patrouille militaire de Diabaly Le Togo lance sa phase du projet de réhabilitation du corridor Lomé-Ouagadougou L'UE souhaite rester le partnaire le plus important du Burundi sur sa voie de développement Burkina Faso: Le président Compaoré rencontre les différents corps de l'armée Côte d'Ivoire : vers l'élaboration d'une loi anti-corruption Le président nigérian se rend en Sierra Leone pour renforcer les relations bilatérales L'ouragan Sandy frappe les Etats-Unis

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Economie

Le village de Junying lutte pour retrouver sa gloire perdue

( le Quotidien du Peuple en ligne )

30.10.2012 à 16h23

La première chose que vous remarquez quand vous arrivez à Junying est le parfum subtil des feuilles de thé, qui imprègne l'air.

Situé dans les montagnes verdoyantes et escarpées de la Province du Fujian, ce village produit du thé depuis 300 ans, et aujourd'hui, ses plantations couvrent 386 hectares.

Pourtant, titillez l'un quelconque de ses habitants sur le thème du thé, et l'on vous répondra probablement par un profond froncement de sourcils.

« Avant, le seul mot de ‘thé' me remontait le moral », dit Gao Shuzu, qui cultive trois-cinquièmes d'hectare. « Mais aujourd'hui, il ne suscite en moi que de l'inquiétude, car nous avons eu beaucoup de revers ces deux dernières années ».

« Le thé que j'ai récolté au printemps ne m'a rapporté qu'environ 10 000 Yuans (1 600 Dollars US). C'était six fois plus il y a quatre ans ».

M. Gao fait partie des 500 habitants de Junying -80% de sa population- qui comptent de plus en plus sur la vente de feuilles de thé pour vivre.

Une autre est Hong Mugen, qui jusqu'au début de cette année encore a stocké environ 10 tonnes de thé, emballé dans des sacs en plastique et placé dans un entrepôt, dans le vain espoir que les prix remontent.

« Certaines de ces feuilles ont été récoltées au printemps de 2010 » ; les prix de l'année ont commencé à chuter de façon spectaculaire, dit cet exploitant de 42 ans.

M. Hong dit que finalement, il a fait face à la réalité et a décidé de vendre ce qu'il avait en stock en même temps que les feuilles cueillies ce printemps sur sa plantation de 2 hectares.

Du soleil et de l'eau

Junying, qui est situé à environ 66 km du centre-ville de Xiamen, à plus de 800 mètres au-dessus du niveau de la mer, est la patrie du Tieguanyin (Déesse de Fer de la Miséricorde), une variété de thé wulong, un thé noir célèbre.

« Nous avons beaucoup de soleil et d'eau, et pas de pollution industrielle », dit Gao Quanyang, le chef du village. « La différence de température entre le jour et la nuit dans les montagnes est énorme, ce qui fait que les théiers sont moins vulnérables aux maladies et aux insectes. Cela fait du village un endroit agréable pour planter du thé de belle qualité ».

En dépit de la faiblesse des prix de ces deux dernières années, il dit que le village continue de produire plus de 300 tonnes de thé par an.

Wang Guiqing, Directeur général pour les importations et exportations de thé du Fujian, dit que le problème du prix du thé est dû en partie au renforcement des critères de tests sur les importations en provenance de Chine édictées par les pays européens.

En 2011, la Commission Européenne a en effet publié une ordonnance édictant des tests plus stricts sur les exportations de thé de Chine vers l'Union Européenne, qui dispose que 10% des marchandises doivent subir une inspection sur site à la recherche de résidus de pesticides.

Du fait de ces restrictions, la seule chose à faire est de négocier le thé sur le marché intérieur, dit Gao Quanyang, le chef du village. Toutefois, a-t-il ajouté, en dépit de la grande qualité du thé de Junying, les produits du village ne se vendent pas bien en Chine, reflet d'un manque d'image de marque.

Les touristes sont les bienvenus

Jouissant d'une végétation luxuriante et un air frais, le village mise également sur l'industrie du tourisme rural.

Selon le chef du village, le Gouvernement de Xiamen donné le feu vert à un grand projet de jardin de thé pittoresque. Un centre touristique et un centre d'activités culturelles sont déjà en cours de construction, grâce à des investissements du District de Tong'an, qui administre le village.

Comme le village possède une riche culture du thé, les visiteurs peuvent aussi faire du tourisme et participer à des activités liées au thé, comme la cueillette et la fermentation, dit Gao Quanyang.

« Le problème de l'hygiène qui affecte habituellement le tourisme rural n'est pas un problème dans notre village », a-t-il dit.

Ses routes ne sont pas jonchées de détritus, pas plus que l'odeur des fientes de volaille -chose courante dans les régions rurales- n'imprègne l'air, a-t-il dit, ajoutant que les six toilettes publiques du village sont nettoyées en permanence et sont plus propres que certaines que l'on trouve dans les grandes villes.

Le village a d'ailleurs remporté cette année la première place du concours d'assainissement en milieu rural organisé par le Gouvernement de Xiamen.

« Un environnement confortable doit être en mesure de garder les touristes plus longtemps dans le village, ce qui est très important pour le développement du tourisme rural », a déclaré Gao Quanyang.

Quand la route, qui reliera le centre-ville et le District de Tong'an sera bientôt ouverte, il sera aussi beaucoup plus facile pour les voyageurs d'arriver au village.

« La prochaine fois que vous viendrez dans le village et que vous parlerez de thé, vous ne verrez personne froncer les sourcils, mais vous verrez des sourires », a déclaré Gao Quanyang.


News we recommend

PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales