Flash :

Le Bénin évalue les conditions de vie de la femme en milieu rural La commission de suivi de la paix au Darfour estime que la situation sécuritaire dans la région reste compliquée La France et la Guinée organisent un séminaire sur la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l'Ouest à Conakry Le nouveau ministre guinéen des A.E. entend soigner l'image de la diplomatie guinéenne Niger: l'enlèvement des travailleurs humanitaires s'apparente à un règlement de compte Guinée: l'atteinte du PPTE précipiterait la fin de la trêve entre gouvernement et syndicats? (ANALYSE) Lutte contre l'enrichissement illicite: les enquêteurs de la CNLCEI déployés dans les administrations gabonaises France : Hollande reçoit les familles des deux otages enlevés au Mali en novembre 2011 Crise au Mali: l'UE préconise "une réponse rapide" La Tunisie veut mettre en place un bon système politique, dit le président Marzouki (INTERVIEW) Libye : les forces de l'ordre à la recherche des évadés d'une prison à Tripoli L'Algérie ne fait pas la "diplomatie déclarative" concernant ses otages au Mali (MAE) La Chine lance son premier cours de formation sur les techniques agricoles au Zimbabwe Le rapport du Congrès américain sur Huawei et ZTE est loin d'être convaincant La Chine traitera la plainte déposée par le Mexique auprès de l'OMC Les industriels chinois profitent de la Foire de Canton pour faire des affaires en ces temps de récession France : Hollande reçoit les familles des deux otages enlevés au Mali en novembre 2011 La plupart des armes données aux rebelles syriens tombent entre les mains d'extrémistes : presse Rencontre secrète entre Abbas et Ehud Barak (source palestinienne) GB: le PM signe l'accord sur le référendum de l'indépendance de l'Ecosse

Beijing  Bruine~Ensoleillé  17℃~4℃  City Forecast
Français>>Economie

Le rapport du Congrès américain sur Huawei et ZTE est loin d'être convaincant

( Xinhua )

16.10.2012 à 13h21

Le récent rapport du Congrès américain concernant deux géants chinois des télécommunications, Huawei et ZTE, est sans fondement et compromet la réputation et la crédibilité de Washington.

La semaine dernière, le Comité d'intelligence économique de la Chambre des Représentants des Etats-Unis a publié un rapport, selon lequel Huawei et ZTE représentent une menace potentielle pour la sécurité nationale des Etats-Unis.

Pourtant, si l'on examine ce rapport et les articles de presse concernés, il n'est pas difficile de constater qu'il est peu convaincant.

Premièrement, le rapport manque de preuves solides pour étayer sa conclusion. Deuxièmement, certains députés américains ont investi dans des sociétés concurrentes de Huawei, par conséquent leurs intérêts personnels pourraient avoir influé sur leur jugement. Troisièmement, il est évident que Washington utilise cette affaire comme carte politique.

Bill Plummer, le porte-parole de Huawei aux Etats-Unis, a déclaré que "ce rapport est un peu plus qu'une tentative de dénigrement de la Chine et qu'une mesure de protectionnisme. Prendre une société internationalement reconnue comme Huawei pour cible de ce genre d'attaques est également un exemple flagrant de diffamation.

Huawei et ZTE ont exprimé leur colère, et de nombreux médias, y compris certains médias occidentaux, ont émis des doutes sur le rapport.

Selon une colonne de San Francisco Chronicle, "Il n'y a dans ce rapport rien d'autre que des insinuations, suppositions et accusations par association, qui suggèrent que lesdites sociétés sont impliquées dans le cyber-espionnage, interfèrent avec malveillance dans la chaîne d'approvisionnement des technologies de l'information et de la communication des Etats-Unis et menacent le principe de la libre entreprise".

En revanche, une analyse des investissements des 535 députés du Congrès américain publiée par le Chinese Business Journal révèle que ce rapport est non seulement politiquement motivé et plein de préjugés contre la Chine, mais qu'il répond en outre aux intérêts personnels des députés.

Soixante-treize députés américains ont investi dans Cisco, le géant américain des télécommunications qui considère depuis longtemps Huawei comme son principal concurrent.

Le Washington Post a obtenu récemment une présentation de sept pages datant de septembre 2011 distribuée par Cisco. Le document, intitulé "Huawei et la sécurité nationale", a été utilisé pour détourner les clients de son concurrent Huawei, a confié un employé de Cisco sous couvert d'anonymat.

Par ailleurs, le rapport du Congrès américain, qui intervient au cours de la campagne présidentielle américaine dans laquelle les tensions commerciales avec Beijing sont une question importante, met en lumière les préjugés des politiciens américains à l'égard de la Chine.

La combine du Congrès américain ne marche même pas bien au Royaume-Uni, son plus proche allié.

"A l'instar du gouvernement britannique, nous ne voyons pas le besoin de changer notre position à la suite du rapport des Etats-Unis", a affirmé un porte-parole du groupe BT, la plus grande entreprise britannique de télécommunications.

"Nous considérons qu'elles (Huawei et ZTE) offrent un bon rapport qualité/prix, c'est pourquoi nous les avons choisies comme fournisseurs dans un marché international très concurrentiel", a-t-il ajouté.

Le mois dernier, Huawei a annoncé son intention d'investir 2 milliards de dollars au Royaume-Uni pour améliorer le réseau de télécommunications du pays.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales