Flash :

L'Égypte ouvre la pyramide de Khéphren et 6 tombeaux aux visiteurs L'automne coloré du Nord de la Chine Japon: séisme de magnitude 5,1 au large de la côte est de Honshu (USGS) Indonésie: Un fort séisme secoue le large de la région de Papua Un séisme de magnitude 6,5 secoue l'Indonésie Les Etats-Unis appuient l'inspection de l'avion syrien soupçonné de transporter du "matériel militaire" Les élections nationales en Israël devraient avoir lieu le 22 janvier 2013 La France ratifie le traité budgétaire européen Réunion trilatérale entre les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud sur la RPDC L'avion syrien transportait des munitions de fabrication russe : PM turc France : manifestation des retraités Investiture du nouveau gouvernement jordanien, plusieurs portefeuilles importants restent inchangés Centrafrique : les parents invités à renoncer au mariage précoce de leurs filles Tunisie-Italie: La régularisation conditionnelle des émigrés clandestins tunisiens Libye : acheminement de secours médicaux à Bani Walid dans un climat de tensions Un pilote français tué dans un accident d'avion au Gabon Côte d'Ivoire : de nombreux jeunes manipulés se sont retrouvés avecles armes (responsable) Mali : des milliers de personnes manifestent pour réclamer la libération du nord La Chine envisage d'envoyer des sondes sur Mars d'ici 2030 Ban Ki-moon se félicite de l'application par le Cameroun et le Nigeria de l'arrêt de la CIJ sur la délimitation de leur frontière

Beijing  Ensoleillé~Très nuageux  24℃~13℃  City Forecast
Français>>Economie

Huawei et ZTE considérés comme menace aux États-Unis : un cas classique d'amertume du perdant ?

( China.org.cn )

12.10.2012 à 08h39

Shen Danyang, porte-parole du ministère chinois du Commerce

Les produits de hautes technologies et de haute valeur ajoutée représentent une partie de plus en plus importante des exportations chinoises et une part de plus en plus importante du marché mondial. En particulier, Huawei est devenu aujourd'hui une firme d'influence internationale puisqu'il est employé comme fournisseur d'équipements par 45 des 50 premiers opérateurs de télécommunications du monde.

Dans ce contexte, la Commission d'enquête de la Chambre des représentants des États-Unis a rendu public le 8 octobre un rapport qui propose de bloquer les activités commerciales de Huawei Technologies et de ZTE Télécommunications dans le pays. Ce qui est absurde, c'est que le rapport est surtout fondé sur des suspicions et des hypothèses.

Pourtant, les deux entreprises chinoises ont répondu activement aux demandes faites pour l'enquête. Huawei a soumis sa liste de conseillers administratifs au cours de la dernière décennie, et ses données financières, dont les chiffres d'affaires de toutes ses années d'exploitation. La société a par ailleurs invité les chargés d'enquête à visiter son siège à Shenzhen en Chine pour les aider à découvrir le fond de la société. Malheureusement, malgré ces efforts, la Commission n'a pas voulu changer sa présomption.

En réalité, Huawei et ZTE souffrent depuis toujours de traitements discriminatoires de la part des autorités américaines sous le prétexte de la sécurité publique. Par exemple, Huawei a dû abandonner ses projets d'acquisition de 3Com en 2008 et d'actifs de 3Leaf Systems en 2011 à cause des vetos des autorités américaines. En 2011, Huawei s'est encore vu disqualifier par le département du Commerce des États-Unis pour des raisons de sécurité publique dans l'appel d'offres du projet du Réseau de démonstration de la sécurité publique (700-MHz).

Pourtant, les entreprises chinoises aux États-Unis comme Huawei et ZTE ont toujours observé les règles du jeu du marché dans leurs activités internationales. La menace à la sécurité publique est juste un prétexte des autorités américaines pour protéger leurs propres intérêts. Il s'agit d'un cas classique d'amertume du perdant et d'une pratique classique du protectionnisme. Encore une fois, le commerce et la libre concurrence sont enchaînés par les forces politiques.

« Le Congrès des États-Unis a pratiquement piétiné les règles du libre-échange au détriment de la coopération entre les entreprises des deux pays dans leurs activités sur leurs marchés réciproques », a indiqué Shen Danyang, porte-parole du ministère chinois du Commerce. Les autorités américaines doivent respecter les faits, oublier leurs préjudices, et contribuer à la coopération économique et commerciale entre les deux pays, au lieu de s'abandonner à des mesures opposées à ces principes.


News we recommend

Apple présente ses excuses pour les défauts du logiciel de cartographie de l'iPhone 5 Les candidates de Miss Reef 2012 se rassemblent au Brésil   De la viande de bœuf âgée de 2 000 ans découverte dans le Nord-ouest de la Chine
La Voix de la Chine est-elle devenue « La Pub de la Chine » ?   Le clip Gangnam Style de PSY au 2e rang du « hot 100 » de Billboard En image: magnifiques peintures sur corps
«Colonel Meow», la nouvelle star de l'Internet Les sites touristiques pris d'assaut par la foule pendant les vacances J-31 mystérieux: le nouveau chasseur furtif chinois

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales