Flash :

Une expérience spatiale japonaise retardée par des débris orbitaux L'armée de l'air chinoise teste ses pilotes Chine : célébrations à l'occasion du Mois de l'Unité ethnique et de la Fête nationale au Tibet Togo/football : le ministère des Sports donne son quitus à l'ouverture d'un centre sport-études à Bassar Togo/football : Les juniors du Togo dimanche à Porto Novo pour affronter leurs homologues du Bénin Des chasseurs J-15 sur le porte-avions chinois "Liaoning" ? CICR : de plus en plus de déplacés et de blessés de guerre en RDC Un vice-PM chinois appelle à améliorer le travail concernant l'allocation de subsistance RDC: Le gouvernement s'engage à accroître la desserte en eau potable de 27% à 40% à l'horizon 2016 L'insertion socioprofessionnelle des sourds-muets est un véritable défi en Guinée Le brise-glace chinois Xuelong achève son expédition en Arctique La police chinoise se dote d'une adresse électronique pour recevoir des informations sur les suspects en fuite Côte d'Ivoire : les autorités préfectorales impliquées dans la lutte contre le travail des enfants Création à Rabat du Réseau des établissements d'enseignement vétérinaire de la Méditerranée La Chine peut jouer un rôle plus grand pour la sécurité alimentaire(FAO) La situation de sécurité publique reste difficile pour les habitants d'Afrique du Sud : enquête Le ministère chinois de la Défense nationale confirme la patrouille de navires de la marine dans les eaux des îles Diaoyu Togo/Afrique de l'ouest : Les étudiants en médecine évaluent les stratégies pour l'atteinte des OMD Un séisme de magnitude 6,0 secoue les îles Salomon Les ministres de la Défense de l'UE écartent la possibilité d'une intervention militaire en Syrie

Beijing  Ensoleillé  22℃~11℃  City Forecast
Français>>Economie

La « réindustrialisation » occidentale fait obstacle aux exportations chinoises

Mise à jour 28.09.2012 15h15

Depuis cette année, les grandes provinces du commerce extérieur telles que le Guangdong, le Jiangsu, Shanghai, le Zhejiang et le Shandong ressentent la pression du ralentissement de la demande internationale. La « réindustrialisation » en Occident se place en obstacle à l'exportation des produits chinois.

Zhao Hong, vice-président de l'Académie des sciences sociales de Beijing et directeur de son institut de recherche en économie, a déclaré durant la conférence de presse du 8e forum de haut niveau sur l'économie chinoise que les pays américains et européens frappés par la crise de la dette proposaient la relance de l'économie réelle en encourageant la « réindustrialisation » et la reconstruction de leurs avantages concurrentiels. Dans cet objectif, ils ont érigé des barrières commerciales sous une autre forme, comme le processus d'évaluation du respect des normes, le contrôle, la quarantaine, les normes environnementales, la barrière informatique, afin de limiter les exportations chinoises.

Selon l'enquête publiée hier par l'Académie des sciences sociales de Beijing, dans l'industrie automobile, la Chine a pris, après l'introduction des technologies automobiles de l'étranger dans les années 1980, une voie marquée par l'échange de marché contre des technologies. À présent, la Chine est devenue le plus grand producteur automobile du monde. La production et la vente de véhicules en 2011 ont chacune dépassé 18 millions, soit 3 millions de plus que la totalité des 27 pays membres de l'UE. À cause du différent niveau de production et du manque de technologies clés, la Chine reste en même temps le plus grand importateur d'installations de production automobile du monde. Plus de 70 % des machines-outils à commande numérique haut de gamme et des installations fondamentales dont l'industrie automobile a besoin dépendent de l'importation.

D'après Zhao Hong, c'est un problème affronté par le « made in China ». Les produits, qu'ils soient haut de gamme ou bas de gamme, ne comportent pas de fort coefficient technique, ni de forte valeur ajoutée.

L'enquête susmentionnée a aussi montré que les exportations chinoises étaient confrontées aux risques apportés par le taux de change flottant. Depuis la réforme du taux de change en 2005, le yuan s'est apprécié de plus de 30 % face au dollar. Les exportateurs chinois utilisent souvent le dollar dans leurs règlements. L'appréciation du yuan contre le dollar provoque une perte de bénéfices pour ces exportateurs. Lorsque le taux de change flotte fréquemment, ces entreprises ne peuvent pas accepter de commandes à long terme et leur situation s'aggrave.

Selon Zhao Hong, la Chine doit accélérer la transformation de son mode de développement du commerce extérieur, promouvoir simultanément la mise à exécution de la stratégie qui incite les entreprises chinoises à s'internationaliser, favoriser la transformation de plus d'entreprises vers une production internationale, des techniques, des bases, et même une recherche et un développement internationalisés. Elle doit réaliser l'optimisation de la distribution de ses ressources dans le cadre du monde entier par le mode de « l'économie du siège », augmenter l'envergure et la capacité des entreprises, promouvoir le développement économique durable et rapide, encourager la transformation du pays d'un participant à la mondialisation économique à son acteur décisif.


News we recommend

Un don plein d'espoir pour des mères chinoises Le maquillage : le secret des femmes   De quoi ces photographes sont-ils curieux?
Découvrons l'iPhone 5   Des femmes à bord du navire de guerre «Jinggangshan» La nudité pour la bonne cause ?
La légende des sirènes du Silver Springs Park Football, transfert : C. Ronaldo vaut 200 millions d'euros ! Les cinq types de jets privés préférés des riches

Source: China.org.cn

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales