Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.09.2012 08h40
La Chine salue l'arbitrage de l'OMC à propos du différend sino-américain sur le paiement électronique

Le ministère chinois du Commerce a salué vendredi une décision prise par un jury d'arbitrage de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), qui a rejeté partiellement les accusations américaines relatives au traitement des paiements électroniques par la Chine

Le jury a passé vendredi un rapport rejetant les accusations des Etats-Unis selon lesquelles China UnionPay était le seul fournisseur de ce type de service sur le marché. Il a ainsi jugé que la Chine n'avait pas verrouillé l'accès de son marché aux fournisseurs étrangers.

Le rapport a également rejeté l'argument américain selon lequel les fournisseurs étrangers de services pouvaient fournir un service de paiement électrique transfrontalier en Chine. Le jury a tranché que les fournisseurs étrangers devaient répondre aux exigences stipulées dans le cadre de la Liste des Engagements spécifiques de la Chine sur les Services.

Le gouvernement chinois a toujours respecté ses engagements en matière de soutien à une concurrence ordonnée et à un sain développement du marché du paiement électronique, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Le pays continuera à promouvoir la réforme et l'ouverture de son marché des paiements électroniques ainsi que le renforcement de la coopération internationale, indique le communiqué.

En revanche, la Chine réserve sa position vis-à-vis d'un arbitrage de l'OMC selon lequel les services de paiements électroniques appartiennent à la sphère des "services de transmission des paiements et d'argent" à laquelle la Chine avait promis de s'ouvrir lors de son adhésion à l'OMC, a souligné le ministère, ajoutant que cette question devrait être davantage clarifiée dans les cas futurs.

Les Etats-Unis avaient soumis le 15 septembre 2010 une demande de consultation auprès de l'organe d'arbitrage des différends au sein de l'OMC, déclarant que les politiques chinoises concernant les services de paiements électroniques violaient ses engagements à l'Accord général sur le Commerce des services.


News we recommend

Le grand et son petit Des photos inédites de Marilyn Monroe publiées par le magazine LIFE   Les robes courtes de la première dame de Corée du Nord soufflent un vent de mode dans son pays
Le passage du mur du son en images   Coca-Cola tombe en bas de la liste de satisfaction des boissons en Chine Emeutes en France : après Amiens, où ?
Kaka : retour à la case départ ? Le monde compterait 70 millions d'asexués Ne pas se marier avant 30 ans !


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
De l'« usine du monde » vers la « marque mondiale »
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?