Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 23.08.2012 13h28
Chine: le ministère du Commerce concerné par les subventions à l'exportation des vins européens

Le 20 août, la division du vin de l'Association des boissons alcoolisées de Chine a sollicité l'ouverture d'une double enquête, anti-dumping et anti-subvention, auprès du ministère du Commerce, sur l'importation du vin d'Europe en Chine.

La raison principale de cette demande est que les subventions à l'exportation des pouvoirs publics européens ont exercé une influence négative sur le développement de l'industrie et des entreprises viticoles chinoises.

Selon Hu Wenxiao, directeur adjoint et secrétaire en chef de l'Association de la viticulture et de la vinification du Shandong, le secteur viticole chinois a réalisé une croissance de 13% en 2011, contre 27% de croissance pour les vins importés, et 60% pour les importations de vin de l'UE. La croissance de l'importation s'est poursuivie au cours du premier semestre de cette année. Au premier trimestre, les importations de bouteilles de vin de moins de deux litres atteignaient près de 40 000 mille litres, soit 15% du marché du vin en bouteille de moins de deux litres.

Selon un constat de la douane, de janvier à mai, l'importation de vin en provenance de l'UE s'est élevée à 66 000 mille litres, pour une valeur de 380 millions de dollars US, soit une croissance respective de 14,4% et de 22,1% en glissement annuel. Les importations depuis l'UE représentent 69,2% du total des importations de cette période.

''La croissance rapide et désordonnée des importations et l'incohérence de la concurrence de marché ont beaucoup ennuyé les viticulteurs chinois'', a annoncé M. Hu.

Par ailleurs, Zhou Hongjiang, directeur général du groupe viticole Changyu Wine, a appelé en mars à renforcer le contrôle des importations de vin, et à mettre fin au chaos qui règne sur le marché de vin.

''La double enquête sur l'importation du vin est nécessaire pour préserver le secteur viticole chinois'', a insisté M. Hu, invitant le ministère du Commerce à se pencher sur l'appel des entreprises et sur l'état réel du marché.

En revanche, si le ministère du Commerce se résout à débuter une enquête, les procédures prendront du temps et il sera difficile de parvenir rapidement à une conclusion.

''L'enquête elle-même ne changera pas grand chose sur le court terme'', a indiqué M. Hu. ''Il faudrait donc que les entreprises chinoises poursuivent leurs efforts dans la mise à niveau et l'amélioration des performances, afin d'augmenter la qualité de leurs produits et de parfaire leur image'', a indiqué M. Hu.

Le marché du vin chinois s'est développé rapidement ces dernières années et a attiré l'intérêt des viticulteurs étrangers, notamment des grands producteurs mondiaux. Une croissance régulière des importations serait sans doute favorable pour l'ajustement du secteur viticole chinois en terme de techniques de fabrication, de gestion et de qualité.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire


Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale