Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.08.2012 08h53
France-Italie, qui remporte le match du luxe ?

En 2012, Miuccia Prada, l'une des propriétaires du groupe italien Prada, a observé que le « Made in Italy » sur le marché international n'était plus aussi brillant que dans le passé, et que Milan s'était progressivement éloigné du titre de capitale internationale de la mode, Paris devenant la nouvelle coqueluche du milieu. Le groupe LVMH a d'ailleurs enregistré une croissance insolente malgré la crise de la dette européenne.

Aujourd'hui, dans l'industrie de la mode, le succès du concepteur est indissociable avec sa connotation culturelle et artistique, ainsi que l'existence d'un environnement social en tant que support. En Italie, il existe une très longue histoire de patrimoine culturel, mais les Italiens ne parviennent pas à la mettre à profit.

Dans la maroquinerie par exemple, un secteur considéré comme un point fort de l'industrie italienne, Miuccia Prada a souligné que davantage d'entreprises italiennes sont achetées par des investisseurs étrangers, et que l'Italie risque de devenir un fabricant tiers sur le marché mondial.

Les défilés de mode sont une opportunité précieuse pour les jeunes créateurs. Malheureusement, seules les marques célèbres ont eu la chance d'organiser un tel événement dans le passé, mais il est important que les jeunes concepteurs puissent avoir une plateforme pour se faire connaître.

Afin de faire avancer la longue tradition de l'Italie, et générer de la valeur, Miuccia Prada a proposé que sur le modèle de l'héritage du Château de Castello Sforzesco, près de Milan, d'autres sites du patrimoine italien pourraient être développés en attractions touristiques. « Je comprends beaucoup de chercheurs italiens dans leurs efforts pour protéger les vestiges de l'approche conservatrice, mais résister à la modernisation est également une destruction du système », a-t-elle souligné.

Bernard Arnault, fondateur de LVMH, a tenté de proposer 3,5 % des actions du groupe en échange de 51 % de celles de Bulgari. Le groupe souhaite ensuite effectuer une acquisition publique des actions détenues par les actionnaires minoritaires de Bulgari. Le montant de l'opération a été estimé autour de 4,3 milliards d'euros au total.

Selon le journal français Le Monde, le géant du luxe français LVMH a annoncé une croissance de 28 % de son bénéfice net au premier semestre de 2012, les ventes ont augmenté de 26 %, et le groupe est confiant pour le second semestre. Le groupe regroupe la célèbre marque de luxe française Louis Vuitton, la célèbre marque de mode italienne Bulgari, ainsi que la marque française de luxe Céline. Sur la période, les résultats nets du groupe ont atteint 1,68 milliard d'euros, avec des ventes de 12,9 milliards d'euros.

Les résultats commerciaux du luxe au deuxième trimestre ont enregistré une croissance organique de 17,4 %, pour maintenir un taux de croissance de 17,6 % au premier trimestre. Cependant, les analystes pensent que le taux de croissance véritable serait de l'ordre de 15,7 %.

Le leader de la croissance de l'industrie du luxe, Gucci, a vu un ralentissement, avec une croissance organique au deuxième trimestre de 10 %, tandis que le premier trimestre était à 11,6 %, mais reste supérieur aux prévisions des analystes de 9 %.


News we recommend

« Back to Future » par Irina Werning Le premier mariage homosexuel bouddhiste à Taiwan   Les animaux dormeurs
Qipao 2.0   Retour à la maison après quatre ans d'exil pour les pandas du Sichuan Les Chinois adorent les échasses!
L'industrie de la beauté en Chine profite d'une cure de jouvence Yu Wenxia : Miss China sacrée Miss Monde 2012 Plus de 2700 jeunes femmes veulent épouser un milliardaire


Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des liens étroits avec Tokyo sont 'cruciaux' pour les Etats-Unis
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale