Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.08.2012 08h15
La Chine s'engage à la construction "verte" d'une route au Tibet

La Chine s'est engagée à protéger l'environnement lors de la construction d'une route de 634 kilomètres traversant les régions les plus vulnérables du plateau Qinghai-Tibet.

La route, qui reliera les districts de Gonghe et de Yushu dans la province du Qinghai, est la première à traverser la région de Sanjiangyuan -- région où les trois principaux fleuves de l'Asie orientale trouvent leur source : le fleuve Jaune, le fleuve Yangtsé et le fleuve Lancang (Mekong).

Les membres de l'équipe de construction ont reçu les directives de préserver la prairie, qui sera enlevée durant la construction puis replantée après la fin des travaux.

L'écologie est vulnérable dans la région de Sanjiangyuan, et une fois la prairie endommagée, il est très difficile de la restaurer, a indiqué Song Fanghua, ingénieur en chef de la construction, relevant de la Qinghai Zhengping Road and Bridge Corporation.

Le fonds déployé pour la protection environnementale durant la construction de la route Gonghe-Yushu se monte à 300 millions de yuans (47,2 millions de dollars), soit 3% de l'investissement total du projet et une somme sans précédent dans l'histoire de la construction routière au Qinghai, a indiqué Nachitse, vice-directeur du projet routier Gonghe-Yushu.

"Nous envisageons une construction 'sans coutures', c'est à dire une construction qui ne laisse aucune empreinte sur l'environnement," a-t-il déclaré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Pourquoi les consommateurs chinois de produits de luxe sont-ils si jeunes ?
80% des jeunes de la « seconde génération riche » chinoise ne souhaitent pas reprendre l'entreprise familiale
Le "roi des anneaux" termine sa carrière sur un goût amer