Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 07.08.2012 15h29
La Chine est entrée dans l'ère des prix bas

À l'heure actuelle, l'inflation continue est l'un des problèmes majeurs rencontrés par l'économie chinoise. L'offre de monnaie reste instable, la mobilité existe toujours, mais pas dans l'économie réelle, les risques d'inflation sont encore très grands. Apres la conférence économique qui a eu lieu au milieu de l'année, l'économie chinoise pourrait-elle se transformer pour le mieux ?

Au mois de juillet, l'IPC pourrait tomber à moins de 2 %, selon la majorité des analystes. Depuis que l'IPC a atteint son point le plus bas depuis 29 mois au mois de juin, les prix sont globalement restés stables.

Sun Lijian, professeur en économie de l'université Fudan, a déclaré dans une interview à Finance internationale qu'il est « nécessaire d'attendre les données finales du Bureau national des statistiques afin de savoir si l'IPC est descendu en dessous de 2, mais il est certain que la Chine est entrée dans l'époque des bas prix. »

Cependant, Sun Lijian a expliqué que la baisse successive de l'IPC a été fortement influencée par une faible demande du marché. D'une part, l'absence de besoins réels, d'autre part, la demande d'investissement s'est encore affaiblie.

À l'heure actuelle, l'investissement sur le marché boursier est devenu instable, on ne trouve pas de nombreuses liquidités dans les dépôts bancaires, mais cela ne veut pas dire qu'elles ont disparu. Par exemple, dans certaines zones urbaines, la politique de contrôle immobilier s'est légèrement détendue, et cela va procurer immédiatement un afflux d'argent.

« Récemment, quelques voix se sont élevées pour affirmer que la Chine voit la fin de sa forte croissance économique, mais je ne suis pas d'accord, malgré les données économiques insatisfaisantes », a souligné Sun Lijian. La Chine connaitra une forte croissance économique à long terme. D'une part, l'économie chinoise a connu une croissance extensive, il y a un grand espace d'amélioration de la productivité, il faut aussi augmenter la valeur ajoutée des produits. D'autre part, il ne faut pas oublier les pénuries de main-d'œuvre et la question de l'allocation des ressources.

Dans le contexte actuel, la clé n'est pas la politique monétaire, mais la politique budgétaire, par exemple avec des réductions d'impôt. Le gouvernement devrait s'efforcer davantage de sauver les entreprises, réduire les coûts de production, et améliorer l'efficacité de production.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 7 août
Après le départ de Koffi Annan, qui va pouvoir refermer la Boîte de Pandore en Syrie ?
Pourquoi je déteste les Jeux Olympiques...
Les Etats-Unis s'intéressent à l'Afrique, et cette fois c'est vrai…