Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 11.07.2012 13h45
Nouvelle règle pour freiner les dépenses

Des fonctionnaires pourraient se voir retirer leur poste, s'ils dépassent le nombre de véhicules autorisé, ou exagérant les réceptions et voyages à l'étranger, selon la nouvelle réglementation publiée lundi.

Le règlement émis par le Conseil d'Etat sont les premiers documents juridiques qui demandent aux autorités au niveau le plus élevé d'inclure les dépenses sur les trois points dans les budgets. Règlement qui entrera en vigueur à partir du 1er octobre.

Ce règlement est le dernier d'une série de mesures que le gouvernement central a pris ces dernières années pour promouvoir la transparence et lutter contre l'abus de l'utilisation de l'argent des contribuables au milieu des plaintes du public.

Liu Jiayi, chef du Bureau national d'audit, a déclaré plus tôt que les "trois dépenses", ce concept tel qu'il est connu, n'est pas encore très clair parmi les responsables gouvernementaux. De plus, de nombreux ministères et leurs filiales ont dépensé plus que permis sur ces éléments.

Selon le règlement, toute personne qui dépense trop ou qui détourne des fonds provenant d'autres postes budgétaires pour couvrir leurs frais, seront rétrogradés ou même démis de leur fonction en cas d'infractions «graves».

La même santion sera appliquée aux autres fautes, en conservant par exemple des véhicules officiels supérieur au quota autorisé, dépenser plus que permis pour les voitures et la décoration intérieure et la construction d'installations de bureau de luxe.

Les gouvernements devront publier régulièrement les numéros et les catégories des véhicules officiels, conformément à la réglementation.

Il est aussi demandé aux gouvernements au niveau le plus élevé de mettre en place un système, des normes et les fourchettes de coûts pour les réceptions officielles.

Les autorités gouvernementales doivent également préparer des objectifs et des calendriers de voyages à l'étranger et limiter le nombre de personnes dans les délégations et la durée des voyages, dudit règlement.
Les experts et législateurs ont déclaré que ces mesures pourraient être une «force de dissuasion" des dépenses excessives si elles sont strictement appliquées.

Ye Qing, un député à l'Assemblée populaire nationale (APN), qui a proposé des réformes sur l'utilisation des voitures par des fonctionnaires de la plus haute instance législative au cours des dernières années, a déclaré que «ce règlement favorisera la transparence et aura de nombreuses mesures importantes".

Ye a déclaré qu'il était particulièrement impressionné de voir le règlement définit par les bureaux de l'Administration du Conseil d'Etat et des gouvernements locaux en tant que parties responsables - qui étaient absents dans le passé - pour surveiller les dépenses.

Pendant ce temps, il s'attend à ce que la réglementation soit plus précise afin qu'elle puisse être plus facilement mise en œuvre. Par exemple, il convient de définir ce que sont les "graves" violations, selon lesquelles des fonctionnaires seront démis de leur fonction, a-t-il dit.

En réponse à l'appel du premier ministre Wen Jiabao de ne pas augmenter les dépenses sur les trois points l'année dernière, les ministères et plusieurs gouvernements provinciaux ont divulgué leurs dépenses. Ils sont maintenant tenus de fournir des informations plus détaillées, y compris le nombre de véhicules dont ils disposent et le nombre de représentants qui voyagent à l'étranger.

le gouvernement de Wenzhou dans la province du Zhejiang fait partie d'un projet pilote qui stipule que les repas officiels ne doivent pas dépasser 60 yuans (9,50 $) par personne, les aliments les plus chers comme l'aileron de requin, les ormeaux et des boissons telles que le Moutai - sont interdits dans les menus.

En plus de limiter les dépenses sur les voitures, les réceptions et les voyages à l'étranger, le règlement prévoit que les dépenses sur les conférences doivent être bien gérées et les vidéoconférences devraient être encouragées pour économiser les coûts.

«Les jeunes gens prenant des postes gouvernementaux, permettront de mieux s'adapter aux nouvelles technologies et de choisir des moyens moins coûteux pour communiquer en Chine», a déclaré Hao Mingwei, directeur des ventes chez Polycom, un fournisseur de dispositifs de visioconférence en Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire