Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.07.2012 13h40
La Chine sollicitée pour accroitre ses investissements dans les banques africaines

Les services financiers proposés par les banques chinoises sont bénéfiques pour la croissance du continent.

Un des principaux banquiers du Continent Noir a ainsi appelé les banques chinoises à renforcer leur participation dans leurs homologues africaines.

Jeans-Louis Ekra, Président et Président du conseil des directeurs de la Banque Africaine de l'Export-Import, a dit que bien que l'économie de la Chine connaisse un ralentissement, son taux de croissance demeure encore à un niveau enviable, comparé à celui des autres grandes économies.

S'exprimant lors d'un point presse à Beijing, où il a mené des discussions avec les actionnaires, M. Ekra a dit qu'il était important que la Chine continue à soutenir la croissance en Afrique en renforçant ses liens économiques et ses opportunités de croissance.

Mais il a cependant décrit l'actionnariat actuel des banques chinoises en Afrique de « limité », et il a ajouté qu'il espérait un renforcement des participations dans l'avenir, alors que la Chine et l'Afrique continuent de développer leurs liens économiques mutuels.

La Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique en 2010, et les services financiers offerts par les prêteurs chinois pour faciliter le commerce et les investissements en Afrique sont « bénéfiques » pour le continent, a dit M. Ekra.

Le montant du commerce entre la Chine et l'Afrique a atteint 160 milliards de Dollars US en 2011, en augmentation de 28% par rapport à l'année précédente, selon des données publiées par le Ministère du Commerce.

Les exportations africaines vers la Chine ont quant à elles augmenté d'un tiers l'année dernière, passant de 67 milliards de Dollars US en 2010 à 93 milliards de Dollars US.

Les produits africains représentent maintenant plus de 5% du total des importations chinoises, contre 1,8% en 2002.

L'Afrique fournit à la Chine 30% de son tabac, 25% de ses perles et métaux précieux, 20% de son pétrole brut et de son cacao, 10% de ses minerais et 5% de son fer et de son acier.

Par contraste, les exportations africaines vers les économies avancées en sont toujours à leur niveau de 2008 et ne progressent que lentement, selon Jeremy Stevens, chercheur à la Standard Bank Group Ltd.
M. Ekra a ajouté : « Il est clair que les partenaires traditionnels de l'Afrique connaissent quelques difficultés financières, et donc il est important pour l'Afrique de compter davantage sur le secteur financier de pays comme la Chine pour poursuivre sa croissance ».

La Banque Chinoise de l'Export-Import, un des principaux établissements prêteurs du pays, détient quelque 2,5% des parts de la Banque Africaine d'Export-Import.

En 2008, la Banque Chinoise pour l'Industrie et le Commerce (Industrial and Commercial Bank of China Ltd, ICBC), le plus grand établissement prêteur du monde en termes de valeur de marché, a pris une participation de 20% dans la Standard Bank, le plus grand établissement prêteur d'Afrique en termes d'actifs.

Cette banque, dont le siège est en Afrique du Sud, a annoncé en mars dernier qu'elle renforcerait sa coopération stratégique avec ICBC cette année.

Si une modération de la croissance chinoise aura un effet plus étendu au niveau mondial, l'Afrique sera la plus fortement touchée du fait de sa dépendance envers les exportations de produits de consommation courante vers la Chine, selon M. Stevens.

« Il est manifeste que l'Afrique est en train de gagner des parts de marché. Mais, à l'instar des exportations africaines vers les autres pays, les exportations africaines vers la Chine ont pour l'essentiel constituées de matières premières », a t-il dit.

« Les risques se situent dans le système économique, et ils menacent à présent de causer des troubles dans le système financier chinois ».

« L'Afrique se doit absolument d'accorder une attention particulière à ces développements ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire