Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 10.07.2012 10h48
Le groupe Carlyle rachète 49% des parts de China Mandarin Hotel
Un Hôtel Crystal Orange à Beijin.Une entreprise à capital privé, le groupe Carlyle a pris une participation majoritaire dans le Mandarin Hotel Holdings Ltd, qui exploite entre autres la marque Hôtel Crystal Orange.

Carlyle Group LP, l'une des plus importantes sociétés de capital privé au monde, a pris une participation majoritaire de 49% de la China's Mandarin Hotel Holdings Ltd et va travailler avec elle pour exploiter dans le pays émergent le marché des hôtels milieu de gamme.

Les responsables ont refusé de révéler la valeur de l'investissement, mais un accord par le fonds Carlyle Asia Partners III LP, à travers lequel l'investissement a été réalisé, est habituellement de plus de 75 millions de dollars, bien que des sources ont indiqué que cet accord pourrait être légèrement inférieur à cette valeur.

Carlyle aurait investi environ 4 milliards de dollars dans plus de 60 offres en Chine.

"Le marché du milieu de gamme en Chine est très fragmenté et d'un grand potentiel et le Mandarin Hotel Holdings est un leader sur ce marché avec son produit design et ses stratégies de marketing», a déclaré Zhang Chi, directeur général de Carlyle Partners en Asie.

"Donc, nous sommes confiants pour aider l'entreprise à perfectionner ses activités et de faire prospérer la marque sur le marché."

Le nombre de chambre d'hôtels de la chaîne du milieu de gamme a seulement représenté 12% de l'industrie hôtelière du milieu de gamme, selon Carlyle.

Fondée en 2006, Mandarin Hotel Holdings Ltd, qui n'est pas lié à la chaîne Mandarin Oriental, a exploité 25 hôtels design dans six grandes villes en Chine, dont 14 à Beijing. Il opère sous les marques Crystal Orange Hotel et Orange Hotel.

Ces hôtels ciblent les voyageurs d'affaires et de loisirs et ses propriétés sont situés à Beijing, Dalian, Hangzhou, Nanjing, Ningbo et Tianjin, avec des chambres à partir de 300 jusqu'à 700 yuans (47 à 110 $) la nuit.

Fin 2007, Carlyle Asie Partners II a investi environ 100 millions de dollars dans New Century, une société de gestion privée de l'hôtel en Chine.

«Nous sommes fiers des réalisations que nous avons faites au cours des six dernières années et le partenariat avec Carlyle sera une étape importante pour le développement à long terme de notre chaîne», a déclaré Wu Hai, fondateur et PDG de Mandarin hotel Holdings Ltd Hôtel et ancien vice-président de Ctrip, une agence de voyages en ligne.

Il a ajouté que par effet de levier du réseau international de Carlyle et de sa connaissance de l'industrie, il devrait permettre au groupe hôtelier de continuer à renforcer sa notoriété, améliorer la qualité de service grâce à des programmes de formation améliorées et de continuer à se développer en Chine.

Wu a souligné qu'ils mettraient l'accent sur le logement et de développer de nouveaux hôtels par eux-mêmes. Un premier hôtel à Shanghai sera ouvert à la fin de cette année.

«Le marché hôtelier chinois ressemble à un haltère, les hôtels haut de gamme et le budget se sont très bien développés, alors que les dix plus grand hôtel de moyenne gamme ne totalisent pas plus de 5% sur le marché des hôtels milieu de gamme", a déclaré Wu.

En 2010, fosun, le groupe conglomérat privé chinois a acheté un 44 millions d'euros (55 millions de dollars)- maintenant 10%- dans le club de vacances français,le Club SA Méditerranée, qui garde un oeil sur la Chine et sur le marché du tourisme intérieur en pleine croissance.

Aux États-Unis Marriott International Inc prévoit également de pratiquement doubler le nombre de ses hôtels en Chine à plus de 100 d'ici 2014, selon les rapports précédents de médias.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire