Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.07.2012 10h04
La réunion de l'Afreximbank à Beijing, une opportunité pour la Chine
La République du Congo construit une autoroute nationale avec des fonds en provenance de Chine.

Les actionnaires de la Banque Africaine d'Import-Export ont choisi la Chine pour être le premier pays hôte non africain de leur réunion générale, qui s'ouvrira à Beijing le 10 juillet.

Egalement connu sous le nom d'Afreximbank, cet établissement de prêt a organisé une réunion de sept jours, dont il espère qu'elle servira de plateforme aux pays africains pour mieux comprendre la Chine, échanger des expériences en tant que pays en développement et chercher des opportunités de coopération commerciale plus approfondie.

Le Forum sur la Coopération Financière Chine-Afrique doit également se tenir en même temps que cette réunion, de même qu'un forum de l'investissement, un séminaire et une exposition commerci ale.
La China Eximbank, hôte de la réunion, est un des principaux actionnaires de l'Afreximbank, liée à d'autres institutions et investisseurs privés non africains.

Les deux banques ont maintenu des relations d'affaires étroites ces dernières années.

En mai 2009, la China Eximbank a ainsi débloqué une ligne de crédit de 100 millions de Dollars US en faveur de l'Afreximbank, qui a fortement soutenu des importations d'équipements clés en Afrique, en particulier dans le secteur des télécommunications.

L'Afreximbank, dont le siège est au Caire, en Egypte, est une institution financière multilatérale qui a été créée avec l'objectif de promouvoir le commerce en Afrique ainsi que les liens économiques entre le continent et le reste du monde.

L'Assemblée Générale des actionnaires est son organe de décision le plus élevé.

La banque a été fondée en 1993, à une époque où les grandes banques internationales ont réduit leurs lignes de crédit en faveur de l'Afrique à cause de l'impact de la crise de la dette internationale du milieu des années 1980 et des années 1990.

Avec pour conséquence que le développement du commerce en Afrique en a été affecté négativement.
L'Afreximbank a débuté ses activités en septembre 1994, et elle possède aujourd'hui des succursales au Zimbabwe, au Nigeria et en Tunisie.

Les actionnaires de l'Afreximbank se répartissent en trois catégories : les Etats souverains et institutions financières régionales d'Afrique forment la Classe A ; les institutions financières et investisseurs privés africains la Classe B ; et les institutions et investisseurs privés non africains, la Classe C.

A la date d'août 2011, la banque comptait 122 actionnaires.

Chaque session de l'assemblée des actionnaires comprend près de 200 délégués. En plus des actionnaires, la banque invite également un certain nombre d'observateurs et d'organisations à participer à la réunion.
La banque est engagée dans une vaste gamme d'activités, comme l'agriculture, l'énergie, l'exploitation minière, les transports, le tourisme, les télécommunications, les services financiers et la fabrication et la transformation à petite échelle.

La banque possédait des actifs d'une valeur de 1,9 milliard de Dollars US à la fin de 2010, avec des bénéfices nets de 44,4 millions de Dollars US.

La Banque de Chine, en tant que banque commerciale non africaine, est devenue l'un des premiers actionnaires de l'Afreximbank en octobre 1993, avec l'acquisition de 300 parts.

Elle a également participé à la première Assemblée Générale des Actionnaires qui s'est tenue cette année-là au Nigeria.

Trois ans plus tard, ces parts ont été transférées à la China Eximbank. En 2007, la China Eximbank a décidé d'acheter 700 autres parts, faisant d'elle le deuxième plus grand actionnaire de la Classe C, avec 1 000 parts.

A la suite de cela, un des vice-présidents de la China Eximbank, Liu Liange, a été élu Directeur de l'Afreximbank en septembre 2007, et réélu en juillet 2010.

En septembre 2010, la 85e Réunion du Conseil d'Administration de l'Afreximbank a été l'hôte de la China Eximbank à Beijing. En tant que première réunion du conseil d'administration organisée par un pays membre en dehors du continent africain, elle a joué un rôle important dans le renforcement de la coopération avec les institutions financières chinoises et les entreprises chinoises, et dans la promotion d'un développement complet du partenariat stratégique Sino-africain.

L'Hôpital Central de Benguela en Angola, financé avec une aide étrangère en provenance de Chine.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire