Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.07.2012 11h33
Double bonne nouvelle pour AVIC
L'AC311, fabriqué par l'Aviation Industry Corporation of China, lors du 7e Salon International de l'Aviation et de l'Espace, à Zhuhai, en 2010.

AVIC, un fabricant majeur d'aéronefs en Chine, vient de faire deux grands pas en avant vers une plus grande part du marché local des hélicoptères, en pleine expansion, après avoir reçu l'autorisation de produire en masse son dernier modèle et avoir décroché d'importantes commandes.

En effet, l'AVIC (Aviation Industry Corporation of China) a annoncé avoir décroché la semaine dernière des commandes pour 62 exemplaires de son AC311, un nouvel hélicoptère civil léger, le même jour où cet appareil de six places s'est vu accorder son « certificat de modèle » par les autorités de l'aviation civile chinoise.

Les nouvelles commandes portent le total des appareils commandés à 72, dont deux à l'étranger.

Selon Zhao Lei, Directeur du marketing chez Avicopter Corp Ltd, une coentrprise entre l'AVIC et le Gouvernement municipal de Tianjin, se voir décerner ce type de certificat est comme recevoir un « acte de naissance » pour l'AC311.

« Cela veut dire que ce modèle d'hélicoptère léger peut désormais être produit sur une grande échelle », a t-il ajouté.

Avec la délivrance du certificat, M. Zhao estime que son entreprise devrait pouvoir livrer son premier AC311 d'ici la fin de l'année à « une société d'aviation privée située à Beijing, qui exploite des vols d'affaires », bien qu'il n'ait pas donné de détails supplémentaires au sujet de l'acheteur.

Le nouvel hélicoptère a pour objectif de prendre une place dominante sur ce qui est le marché d'hélicoptères à la plus forte croissance en Chine : celui des petits modèles, utilisés fréquemment tant par le public que les secteurs privés.

Parmi les clients qui ont déjà commandé l'AC311, on compte la police du Nouveau District de Binhai à Tianjin, ainsi que des entreprises d'aviation générale qui envisagent d'acheter l'hélicoptère pour des vols d'affaires, a t-il ajouté.

La raison de cette explosion du marché de l'hélicoptère en Chine est l'ouverture et la dérégulation opérées par le Gouvernement sur l'espace à basse altitude.

D'après des estimations de l'industrie, il y a plus de 150 000 utilisateurs potentiels d'aéronefs privés en Chine, principalement des avions et des hélicoptères d'affaires.

Ils estiment que la demande pour des hélicoptères en Chine devrait augmenter à 1 000 d'ici 2020, par rapport à la flotte actuelle qui compte 300 engins.

L'AVIC a conçu et souhaite vendre l'AC311 pour concurrencer directement les deux appareils les plus appréciés sur le secteur des hélicoptères légers, l'Ecureuil des Français d'Eurocopter et le JetRanger 206 des Américains de Bell.

M. Zhao a ajouté que l'objectif d'AVIC est de produire entre 400 et 500 AC311 lors des vingt prochaines années, car le marché pour ce genre d'appareils en Chine est en train d'exploser.

« La Chine est en train d'ouvrir progressivement son espace aérien à basse altitude, aussi il sera plus facile tant pour les compagnies d'aviation générale et les propriétaires privés d'utiliser des hélicoptères dans l'avenir », a t-il dit.

En janvier de cette année, un jeune garçon âgé de cinq ans a fait une chute sur une piste de ski près de Zhangjiakou, une ville située dans la Province du Hebei, dans le Nord de la Chine, et a souffert de graves blessures.

Comme il avait besoin d'être transporté vers Beijing pour y subir une opération chirurgicale que les hôpitaux locaux ne pouvaient prendre en charge, le Centre de Secours d'Urgence de la Croix Rouge de Beijing a envoyé un hélicoptère, permettant de transporter le garçonnet vers un hôpital de Beijing en trois heures à peine –ce fut la première fois que le centre a utilisé un hélicoptère pour un cas d'urgence.

Et, un peu plus tôt ce mois, lors du sommet de deux jours de l'Organisation de Coopération de Shanghai qui s'est tenu à Beijing, la police de la société avait utilisé deux hélicoptères pour patrouiller au dessus de la ville trois fois par jour.

Les hélicoptères légers ont l'avantage d'avoir des coûts de maintenance faibles, et de pouvoir intervenir dans de nombreuses tâches différentes, comme la formation au vol, la photographie aérienne, l'assistance médicale et la prévention des feux de forêt, a ajouté M. Zhao.

AVIC, considérée comme un des plus importants fabricants chinois d'aéronefs, est en train de développer une série de cinq modèles d'hélicoptères, avec des poids au décollage allant d'une tonne (celui de l'AC311 est de deux tonnes) à 13 tonnes.

Trois des cinq modèles ont déjà reçu leur certificat de modèle, tandis que deux autres sont sur le point de l'obtenir.

Les Français d'Eurocopter, qui possèdent actuellement une part de marché de près de 40% dans le secteur de l'aviation d'affaires en Chine, accélèrent leurs efforts de marketing en ouvrant des bureaux dans sept villes de Chine, comme Wuhan, Chengdu et Harbin.

L'entreprise a récemment déclaré que la Chine aurait besoin de près de 500 hélicoptères d'ici la fin 2015, alors que le pays dérégule et ouvre son espace aérien à basse altitude.

Bruno Boulnois, PDG d'Eurocopter Chine, dont les propos ont été rapportés en mars, a avait déclaré que, comme l'aviation privée et d'affaires avait un potentiel énorme en Chine, son entreprise a préparé des solutions clés en main pour ses clients chinois.

Selon les experts de l'industrie, du fait de leur bonne réputation en matière de sécurité et de leur service après-vente, les sociétés étrangères constituent toujours des concurrents sérieux pour les constructeurs chinois.

Liu Liangjun, Directeur général de GALink Aviation Technology, société dont le siège est à Changsha et qui vend des avions d'affaires, des hélicoptères et des pièces détachées depuis plus de 10 ans en Chine, pense que les nouveaux modèles d'hélicoptères auront besoin de quelques années pour arriver à maturité, tandis que les clients, en général des gens riches, auront tendance à préférer les marques étrangères, vendues sur le marché depuis des années et dont la réputation de sécurité et de maturité ne sont plus à établir.

« Les performances en matière de sécurité sont considérées comme un facteur plus important que le prix, et les nouveaux modèles d'hélicoptères auront besoin de beaucoup de temps pour en apporter la preuve aux acheteurs potentiels », a t-il dit, ajoutant que le service après-vente est un facteur important auquel les clients sont attachés.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire