Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 05.07.2012 14h42
L'orientation vers l'économie verte va générer pour 315 milliards de Dollars en investissements dans les économies d'énergie

L'ambition de la Chine de s'orienter vers une économie plus verte devrait offrir pour plus de 2 000 milliards de Yuans (315 milliards de Dollars US) en opportunités d'investissement sur les cinq années qui viennent pour le secteur des économies d'énergie, en pleine expansion en Chine.

C'est ce qui ressort du plan quinquennal publié par le Conseil des Affaires de l'Etat –le Gouvernement chinois- destiné à encourager les économies d'énergie et l'industrie de la protection de l'environnement, une des sept « industries stratégiques » de la Chine.

Les détails montrent que le plan a pour objectif de générer une production totale de 4 500 milliards de Yuans en provenance des industries de protection de l'environnement et des économies d'énergie d'ici 2015. Conséquemment, cela devrait permettre de stimuler pour plus de 2 000 milliards de Yuans en opportunités d'investissement dans cette industrie, selon les responsables.

Les économies d'énergie et la protection de l'environnement sont deux secteurs essentiels pour le développement d'une économie verte, a déclaré la Commission Nationale du Développement et de la Réforme, dans un communiqué publié mercredi.

Les pays présents ont trouvé un consensus lors du Sommet sur la Terre de Rio+20, qui s'est conclu le mois dernier à Rio de Janeiro le mois dernier, consensus selon lequel l'économie verte est l'un des outils importants qui est à notre disposition pour parvenir à un développement durable.

De nombreux pays développés considèrent l'économie verte comme une opportunité pour une nouvelle révolution industrielle afin de stimuler le développement et la transformation économiques.

Selon la CNDR, la Chine doit, pour être compétitive internationalement, améliorer son avantage concurrentiel en développant davantage ses technologies et infrastructures dans le secteur.

Mais si le plan quinquennal offre une image claire pour l'industrie, en revanche la définition des industries des économies d'énergie et de protection de l'environnement sont encore ambiguës, ce qui pourrait rendre difficile l'évaluation de leurs performances, d'après les analystes.

Des services liés à l'énergie

Un responsable de la CNDR proche du plan a précisé que par services d'économies d'énergie, on entend plus particulièrement le secteur des contrats de service en performances énergétiques.

Il a ajouté que le plan prévoit de faire naître 20 entreprises de services en énergie avec une production annuelle de plus de 1 milliard de Yuans d'ici 2015. les entreprises de services en énergie proposent une vaste gamme de solutions en énergie, comme des concepts et la mise en oeuvre de projets d'économies d'énergie.

Lin Boqiang, Directeur du Centre Chinois pour la Recherche en Economie de l'Energie à l'Université de Xiamen, estime que l'objectif est « ambitieux », étant donné les faibles performances des entreprises contractuelles en Chine.

Le mois dernier, la CNDR a annoncé qu'elle allouerait 2 milliards de Yuans en financements fiscaux en 2012 pour encourager le secteur des services contractuels en performances énergétiques et récompenser les entreprises qui ont de bonnes performances dans le domaine des économies d'énergie.

Dans le même temps, le plan insiste sur les secteurs importants du secteur, comme la mise en oeuvre de l'éclairage à semi-conducteurs, l'utilisation des déchets industriels, la désalinistation de l'eau et la promotion des technologies et infrastructures concernées.

Xie Zhenhua, Vice-ministre de la CNDR, a déclaré récemment que la Chine investirait plus de 2 000 milliards de Yuans dans la promotion des économies d'énergie et des projets faibles en carbone d'ici 2015.

Il y a un potentiel d'économie de 400 millions de tonnes d'équivalent charbon standard d'ici 2015, ce qui pourrait stimuler des investissements de plus de 1 000 milliards de Yuans, selon le plan.

Les investissements dans les opérations de traitement des eaux usées et des déchets, ainsi que la désulfuration et la dénitrification pourraient dépasser les 800 milliards de Yuans d'ici 2015.

La production des services environnementaux pourraient dépasser les 500 milliards de Yuans durant la même période.

La production des industries de protection de l'environnement et des économies d'énergie devrait augmenter de 15% d'une année sur l'autre par le biais d'une formation donnée à un groupe de conglomérats verts pour leur donner une capacité à être concurrentiels sur le plan international, selon le rapport.

Le responsable de la CNDR a précisé que c'est le premier plan quinquennal à être publié par les sept industries stratégiques.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire