Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 03.07.2012 15h58
Le soleil brille sur le développement du secteur de l'énergie au Qinghai

« Quand les historiens regarderont en arrière sur la première décennie du 21e siècle, ils diront que la chose la plus importante qui soit arrivée n'est pas la Grande Récession, mais le Grand Bond en Avant Vert de la Chine », avait écrit Thomas Friedman dans un article paru dans le New York Times après une visite en Chine en 2010.

Si cela s'avère exact, la frontière du Grand Bond en Avant Vert sera située dans le Qinghai, une province située dans le Nord-Ouest du pays, qui est bien partie pour devenir la plus grande base de génération d'énergie solaire de Chine.

« Le Qinghai possède les plus grandes ressources en énergie solaire en Chine, n'étant dépassé que par le Tibet. Combiné avec d'autres conditions, dispose des meilleures conditions complètes pour la production d'énergie solaire », a dit Xu Fushun, Gouverneur adjoint de la Province du Qinghai, lors de la Foire au Commerce et aux Investissements de l'Economie Verte du Qinghai, qui s'est récemment conclue.

Lors de la Foire, il a également annoncé que 1 000 autres mégawatts d'énergie solaire photovoltaïque devraient être ajoutés au réseau cette année.

C'est un plan ambitieux, compte tenu du fait qu'à la fin de l'année dernière la capacité totale d'énergie sur réseau de la Province était de 1 003 mégawatts, soit 37% de la capacité totale d'énergie en réseau de la Chine, qui est de quelque 2 700 mégawatts.

D'ici la fin de 2015, le Qinghai envisage de développer la capacité installée de production d'électricité solaire à plus de 4 000 mégawatts, soit près de 1,5 fois la capacité nationale actuelle.

Tout cela n'est rien moins qu'impressionnant si on considère que cette croissance explosive s'est faite en l'espace d'une seule année. A la fin du mois de mai de l'année dernière, il n'y avait en effet que 50 mégawatts de capacité installée au Qinghai.

En mai 2011, le Gouvernement du Qinghai a promis d'offrir 1,15 Yuan (18 cents US) par kilowatt-heure aux développeurs de stations photo-voltaïques, pour de l'électricité fournie par des projets photo-voltaïques entrés en service avant le 30 septembre.

Cela veut dire que si une station photo-voltaïque a été construite et est entrée en service avant le 30 septembre, les exploitants de réseaux paieront 1,15 Yuan par kilowatt-heure aux développeurs, soit beaucoup plus que les 0,4-05 Yuans payés pour l'électricité produite par la combustion du charbon.

A posteriori, cette décision peut s'inscrire dans l'histoire du développement de l'industrie photo-voltaïque de la Chine. Cela a créé de très fortes incitations pour les développeurs solaires, longtemps déroutés par un manque de directives précises des autorités centrales en matière de fixation des prix.

« Avant ce mouvement, plus de 20 développeurs avaient signé des projets d'accord. Mais comme il n'y avait pas de directives concernant les prix, aucun n'a osé commencer la construction », a dit un observateur local de l'industrie qui a souhaité rester anonyme.

D'après le Qinghai New Energy, une publication éditée par le Département Provincial des Sciences et Technologies du Qinghai, cette promesse d'avant-garde a été faite à la suite d'une visite des plus hauts dirigeants chinois à la Commission Nationale du Développement et de la Réforme, qui a donné son feu vert.
Deux mois plus tard, la CNDR a établi un indice de base national des prix pour l'électricité photo-voltaïque. Ce prix était également de 1,15 Yuans.

Attirés par une marge bénéficiaire attractive, dont certains développeurs estimaient qu'elle atteindrait 10%, des géants nationaux de l'énergie comme China Power Investment Corp, China Longyuan Power Group Ltd, China Guangdong Nuclear Group, China Datang Group et SDIC Power Holding Co Ltd ont rivalisé pour accélérer leurs projets, dans l'espoir de les achever avant le 30 septembre.

Au moment le plus chargé, 6 000 ouvriers travaillaient simultanément jour et nuit dans l'immense Désert de Gobi, a rapporté le Qinghai New Energy.

Une part du gâteau

Le boom n'a pas seulement été fêté par les gros développeurs de stations solaires, pour la plupart des entreprises publiques, mais aussi par les fabricants d'équipements photovoltaïques, pour la plupart du secteur privé.

Précédemment, les capacités excédentaires avaient conduit à une diminution de moitié du prix des cellules solaires et fait plonger les comptes de la plupart des fabricants dans le rouge. Le boom solaire du Qinghai a été une sorte de bouffée d'air frais pour eux.

Les contrats accordés aux fabricants de modules solaires sont plus lucratifs que la norme industrielle, et on a estimé qu'ils génèreraient une marge bénéficiaire brute de 10%.

Parmi eux Yingli Green Energy, un très important fabricant de modules photovoltaïques, a pris la plus grosse part du gâteau. Il a fourni un module de 110 mégawatts pour le projet de 200 mégawatts de Huanghe Hydropower Development Co Ltd, une filiale de la China Power Investment Corp.

Le projet de Huanghe Hydropower est également le plus ambitieux de la frénésie de construction de stations solaires au Qinghai.

Situé à Golmud, le centre de l'industrie photo-voltaïque du Qinghai, ce projet de 3,2 milliards de Yuans est la plus grande ferme photo-voltaïque du monde en termes de capacité installée et d'espace au sol. A la fin de l'année dernière, elle a été intégrée au réseau principal et a commencé à fournir de l'électricité.

Ces grandes perspectives ont attiré de nombreuses entreprises chinoises et étrangères.

Lors de la Foire de l'Economie Verte du Qinghai de cette année, il n'a pas été difficile de repérer les dirigeants des entreprises chinoises ainsi que des géants étrangers comme DuPont, Dow et Applied Materials.

A la fin de la Foire, 42 projets concernant la production d'électricité photo-voltaïque avaient été signés, pour une valeur totale de 13,16 milliards de Yuans, selon les organisateurs de la Foire.

Un fossé technique

L'énergie photo-voltaïque, qu'elles qu'en soient les perspectives, fait toujours face à un gros obstacle –la capacité du réseau à l'assimiler.

La production d'énergie photo-voltaïque, à la différence de celle produite grâce au charbon, est instable. Et une large assimilation de ce type d'énergie perturberait le réseau. Comment développer des technologies sophistiquées pour faire face à ce problème constitue un énorme défi pour les exploitants de réseau, a dit Li Yan, expert au Département Provincial des Sciences et Technologies du Qinghai.

« Le réseau d'énergie en service au Qinghai n'est pas suffisant pour accepter la capacité de 10 000 mégawatts, qui est un objectif à dix ans de la province », a t-il dit.

Et comment transporter cette capacité sur de longues distances est encore une autre question.
Dans sa réponse écrite au China Daily, le Gouvernement du Qinghai a dit qu'il avait procédé à de nombreuses recherches pour faire face à ce problème.

Depuis le mois de mai de cette année, l'assimilation de l'électricité photovoltaïque a été faite dans des conditions d'exploitation normales.

Et de son côté, le Gouvernement Central a accordé plus de 100 millions de Yuans pour soutenir les projets de recherche en la matière, comme la technologie de connection au réseau, les composants de système de méga-stations et les effets des stations sur l'environnement.

« Tous les projets devraient suivre le rythme des niveaux de technologie actuels », a dit M. Xu.
Concernant l'avenir du secteur, il a insisté sur le fait qu'il ne devrait y avoir « ni aveuglement ni imprudence ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire