Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.06.2012 08h43
Les partis pris contre la Chine persistent

Les résultats d'une enquête du Pew Research Center, publiés mercredi, remettent sur le devant de la scène la vieille question de la façon dont le monde voit la Chine.

Le sondage a révélé que 41 % des répondants dans 21 pays considèrent la Chine comme la première puissance économique du monde, tandis que 40 % pensent que cette place revient aux Etats-Unis.

La montée des pays émergents et le déclin des puissances industrielles et économiques traditionnelles a entraîné de profonds changements dans le paysage économique mondial. La Chine a dépassé l'Allemagne en tant que plus grand exportateur du monde en 2009 et a dépassé le Japon pour devenir la deuxième plus grande économie du monde en 2010. Alors que la récession et la crise de la dette européenne continuent de porter de rudes coups aux Etats-Unis et aux pays européens, la Chine a elle maintenu une croissance décente. Avec d'autres économies émergentes, beaucoup comptent sur la Chine pour consolider la reprise économique dans le monde.

Dans de telles circonstances, il n'est pas surprenant que l'influence économique croissante de la Chine ait naturellement donné à beaucoup de personnes l'impression que l'économie chinoise est la plus grande de toutes.

L'enquête a également découvert que l'image de la Chine a connu une croissance des opinions négative à son encontre au cours de l'année dernière aux États-Unis, au Japon et dans certaines parties de l'Europe. Il s'agit là d'une indication claire que beaucoup d'Occidentaux ne se sentent encore guère impressionnés par la contribution de la Chine à l'économie mondiale, en dépit de l'aide qu'elle apporte aux autres.

Étant donné que les médias occidentaux, qui ont une fâcheuse tendance à faire une couverture négative et partiale de la Chine, continuent de jouer un rôle dominant dans l'opinion publique, ce qui n'est pas surprenant non plus.

Mais ces dernières années, les partisans des théories de la « menace chinoise » ou de « l'effondrement de la Chine » ont orchestré farce après farce, dont aucune n'a réussi à dompter le courage de la Chine pour poursuivre ses efforts pour construire une nation plus forte et un monde meilleur.

Heureusement, même en face de malentendus, d'interprétations erronées, de préjugés et même d'hostilité continuels, la plupart des Chinois sont prêts à faire confiance dans leur propre foi en l'avenir de leur pays.
Ceux qui ont soit dénigré la Chine ou exagéré sa résistance devraient rechercher la vérité dans les faits. Cela les aidera à porter un jugement complet et équitable sur les réalisations globales de la Chine et les contributions qu'elle a apportées.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent
Le sommet du G20 va être confronté à de lourdes tâches