Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 12.06.2012 10h25
Les exportations chinoises augmentent, mais les perspectives sont encore incertaines

Les exportations chinoises ont bondi globalement de plus de 15 % en mai par rapport à l'année précédente, alors que les livraisons vers les États-Unis ont augmenté de manière significative et que le commerce avec l'Union Européenne a quant à lui connu un certain rebond.

Mais les économistes ont averti que, malgré ces chiffres, il est encore trop tôt pour abandonner toute prudence et que les perspectives pour l'année restent incertaines.

Cependant, les exportations ont dépassé les prévisions du marché pour grimper de 15,3 % à 181,1 milliards de Dollars US en mai, contre 4,9 % de croissance en avril, selon les chiffres publiés dimanche par l'Administration Générale des Douanes.

Quant aux importations, elles ont augmenté de 12,7 % d'une année sur l'autre, à 162.4 milliards de Dollars US le mois dernier, soit beaucoup plus que la hausse de 0,3 % en avril.

Les exportations et les importations ont atteint des sommets en termes de valeur. L'excédent commercial a atteint 18,7 milliards de Dollars US en mai après avoir atteint 18,4 milliards de Dollars US en avril.

« Les chiffres de mai ne sont pas représentatifs, et nous devons attendre quelques mois pour voir si les exportations ont vraiment récupéré », a déclaré Jia Kang, Directeur de l'Institut de Recherche en Sciences Fiscales au Ministère des Finances. « Mais elles ont apporté une bouffée d'air frais et montré que la situation n'est pas aussi mauvaise qu'on ne l'aurait craint », a-t-il dit.

La Chine est en effet confrontée au risque de poursuite du ralentissement de son économie en raison des déboires européens.

La Banque Populaire de Chine, la banque centrale, abaissé les taux d'intérêt de 25 points de base la semaine dernière, ramenant le coût de l'emprunt à un an à 6,31 % et le taux d'épargne à un an à 3,25 %.
Les exportations ont augmenté de 8,7 % d'une année sur l'autre de janvier à mai, à 774,4 milliards de Dollars US, et les importations ont augmenté de 6,7 % à 736,5 milliards de Dollars US durant la même période, selon les chiffres.

Le commerce avec les États-Unis a augmenté de 12 % à 190 milliards de Dollars US au cours des cinq premiers mois, tandis que le commerce avec l'UE a lui remonté de 1,3 %. Les livraisons de la Chine aux États-Unis ont bondi de 23 % en mai par rapport à l'année précédente, la plus forte augmentation de cette année.

« C'est encore trop tôt pour en conclure que le pire est passé », a déclaré Zhao Jinping, économiste au Centre de Recherches pour le Développement du Conseil d'Etat.

Zhang Yansheng, Secrétaire général du Comité Académique de la Commission Nationale du Développement et de la Réforme abonde en ce sens. Stimuler les exportations dépend d'un certain nombre de facteurs, comme l'Europe, les coûts pour les fabricants et les tendances protectionnistes, a dit M. Zhang.

La Zone Euro reste un sujet de préoccupation, même après que ses Ministres des Finances aient accepté samedi de prêter jusqu'à 100 milliards d'Euros (125 milliards de Dollars US) à l'Espagne pour consolider ses banques en grande difficulté.

L'UE est le partenaire commercial de la Chine.

«Lors de la seconde moitié de l'année, le commerce sera beaucoup plus compliqué », a dit M. Jia.

Tant les experts que les responsables ont récemment minimisé les perspectives d'exportation.

La pression a augmenté sur le Gouvernement pour qu'il prenne davantage de mesures de relance, selon les experts.

Selon le Bureau National des Statistiques, en mai, l'inflation a ralenti à 3 %. La croissance de la production industrielle a été inférieure à 10 % pour le deuxième mois consécutif, pour la première fois en trois ans.

Les ventes au détail ont enregistré la plus faible hausse en près de six ans, à l'exclusion des deux mois de janvier et février, période de congés. Les investissements en actifs immobilisés, à l'exclusion des ménages ruraux et non ajustés pour l'inflation, ont augmenté de 20,1 % lors des cinq premiers mois de l'année, la plus faible augmentation pour une période de janvier à mai depuis 2001.

Des changements urgents

« Pour les exportateurs, le temps presse pour modifier leur modèle de croissance », a dit M. Zhang.

« En Europe, la demande a diminué en raison du ralentissement économique mondial. Mais nous avons pris des mesures pour maintenir une croissance durable des exportations », a déclaré Li Fucan, Directeur du marketing chez Lapin Lighting Technology.

Cette société d'éclairage basée à Shenzhen exporte près de 80 % de ses produits vers le marché européen, avec des ventes qui ont atteint 40 millions de Dollars US l'an dernier.

« Nos produits sont en stricte conformité avec les normes européennes. Cela a grandement contribué à satisfaire la demande en Europe », a déclaré M. Li, qui a également ajouté que sa société va essayer d'explorer les possibilités du marché intérieur pour se prémunir contre une éventuelle nouvelle chute de la demande européenne.

Cependant, Lin Wei, Directeur général de Toys Big Tree co, basé à Shantou, dans la Province du Guangdong, a déclaré quant à lui que les perspectives pour l'industrie ne sont pas bonnes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous