Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.05.2012 16h41
Des services pour jouer un rôle plus important dans le commerce

La Chine va vigoureusement développer son service d'externalisation des entreprises et continuer de puiser dans le marché international pour accroître la part de l'industrie dans le commerce extérieur, a déclaré lundi le Premier ministre Wen Jiabao.

Wen Jiabao a fait ces remarques à l'ouverture de la première Foire internationale du commerce de services de Beijing. Un événement, organisé par le ministère du Commerce et le gouvernement municipal de Beijing, pour fournir une plate-forme pour le commerce des services.

"La Chine va promouvoir davantage la proportion du commerce des services dans l'ensemble de son commerce extérieur, encourager les exportations de services hautement qualifiés, y compris ceux dans le logiciel, la culture et la construction», a annoncé M. Wen.

La Chine est le deuxième plus grand fournisseur mondial de services d'externalisation, après l'Inde. L'industrie des services en Chine est prête à embrasser des perspectives prometteuses aux côtés de la croissance rapide du marché de la sous-traitance des services à l'échelle mondiale, qui se développe à un rythme annuel de 20 à 30%, pour atteindre 500 milliards de dollars.

Le Premier ministre a expliqué que les économies développées devraient ouvrir leurs marchés de services à des services concurrentiels des économies en développement.

Le commerce extérieur chinois a profité d'une croissance à deux chiffres au cours de la dernière décennie, bénéficiant d'exportations en provenance de la main-d'œuvre des fabricants.

Toutefois, en raison de la faible demande aux États-Unis et en Europe et de la hausse des coûts salariaux domestiques, la Chine vise des exportations de produits à forte valeur ajoutée en raison de son nouveau point de croissance.

Étroitement liée à l'économie réelle, qui se rapporte principalement à la fabrication, le commerce des services dans la communication, l'information, la finance, la culture et la consultation devrait permettre d'améliorer la valeur ajoutée des produits fabriqués en Chine.

"Le développement équilibré du service moderne et des industries manufacturières est la stratégie à long terme pour la Chine," a souligné M. Wen.

Le Ministre du Commerce, Chen Deming a déclaré que l'urbanisation s'accélérant, le peuple chinois aura une demande plus forte pour les soins de santé, les services financiers, les voyages, favorisant la consommation intérieure et produisant d'énormes opportunités commerciales à la fois à l'intérieur du pays et à l'étranger.
Selon Chen, la Chine devrait devenir le premier marché au monde et le plus grand consommateur d'ici 2015, dont les ventes au détail totales de consommation dépasseraient 5 trillions de dollars.

«La demande croissante de la Chine pour les importations de services contribuera à stimuler le développement de l'économie dans le marché à l'étranger et de promouvoir le taux d'emploi," a indiqué Chen.

Les importations de services de la Chine devraient dépasser les 1,25 billions de dollars au cours des cinq prochaines années, a annoncé M. Wen.

L'année dernière, l'industrie des services en Chine a effectué des importations pour un total de 237 milliards de dollars, soit une croissance de 23,7%.

La Chine occupe le quatrième rang dans le monde en volume du commerce des services, pour un montant total de 419,1 milliards de dollars en 2011, comparativement à 66 milliards de dollars en 2000.

En 2015, la valeur de la Chine service commercial pourrait atteindre 600 milliards de dollars, soit 47% de son PIB, en hausse par rapport au chiffre actuel de 43%.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »