Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.05.2012 15h04
Les casinos en Espagne apprennent le chinois et le Fengshui

Actuellement en Espagne, ce ne sont pas les étudiants, ni les commerçants qui font des affaires avec la Chine, mais les employés des casinos qui se lancent le plus dans l'apprentissage de la langue de Confucius. Selon la presse espagnole, la maitrise de la langue chinoise est très importante pour travailler dans ce secteur.

Selon le « Global Times », ces dernières années, le nombre de touristes et d'immigrés chinois qui se rendent dans les casinos en Espagne augmente chaque année. Surtout après l'élargissement de la politique de visa touristique envers la Chine, de plus en plus de Chinois sont attirés par les casinos espagnols. Actuellement, le nombre de touristes chinois arrive en tête dans la fréquentation des casinos en Espagne.

Cependant, en raison de la barrière linguistique et culturelle, de nombreux employés de casinos ont commis des erreurs lorsqu'ils servaient les clients chinois. Ces employés ne comprennent pas par exemple, le tabou des Chinois pour les chiffres, ce qui a mécontenté ces derniers.

Pour accueillir un grand nombre de touristes chinois, la direction des casinos espagnols a renforcé la formation de la langue chinoise pour les employés. Les établissements demandent aux responsables et à ses employés d'avoir une base de chinois et un examen de la langue a même été inclus dans les enquêtes auprès du personnel.

Par ailleurs, certains casinos demandent aux employés d'avoir une connaissance du « Fengshui », les Chinois attachant de l'importance sur les places et directions, ils se verront réserver les places se trouvant à l'ouest et au sud dans l'établissement. Les Chinois aiment le chiffre 8 et détestent le chiffre 4, de ce fait les employés espagnols leur donneront plus spécialement le chiffres 8, synonyme de chance.

Pour accueillir plus de touristes chinois, certains casinos ont fait appel aux journaux chinois locaux, en invitant de belles chinoises à venir en Espagne travailler en tant qu'ambassadrice. Pour entrer dans certains établissements, il faut payer un droit d'entrée de cinq euros. Mais, pour les touristes chinois et ceux qui peuvent parler la langue de Confucius, l'entrée est libre.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »