Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.05.2012 11h41
Chine : Li Keqiang appelle à une coordination des politiques macroéconomiques des membres de l'OCS

Le vice-Premier ministre chinois Li Keqiang a appelé mardi les membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à coordonner leurs politiques macroéconomiques.

Li Keqiang s'est ainsi exprimé au cours d'une rencontre avec le secrétaire général du secrétariat de l'OCS et les ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales des pays membres de l'organisation.

Le vice-PM chinois a expliqué que la coopération économique et financière dans le cadre de l'OCS jouera un rôle crucial, aussi bien pour encourager la confiance du marché que pour préserver la stabilité financière et le développement économique durable.

"Les régions couvertes par l'OCS ont le potentiel de jouer un rôle marquant dans le développement économique mondial, compte tenu des avantages de chaque membre et des larges perspectives de coopération. Les membres de l'OCS doivent renforcer la coordination de leurs politiques macroéconomiques, partager leurs expériences en matière de développement et de réforme, élargir les accords existants et encourager le libre-échange et les investissements", a indiqué M. Li.

Selon Li Keqiang, la Chine améliorera ses réglementations sur le plan macroéconomique, augmentera la spécificité et la flexibilité de ses politiques et poursuivra sa transition économique tout en maintenant une croissance stable.

Les autres membres de l'OCS ont exprimé leur souhait d'oeuvrer avec la Chine pour approfondir les liens économiques et commerciaux de la région et renforcer la coopération financière, afin de consolider la place de cette organisation dans l'économie mondiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE