Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.05.2012 08h25
Signature d'un accord entre le superviseur financier de Dubaï et le régulateur bancaire chinois

L'Autorité de service financier de Dubaï (DFSA), qui supervise la zone financière franche de Dubaï, et la régulateur bancaire chinois China Banking Regulatory Commission (CRBC) ont signé mercredi un accord en vue de coopérer dans le domaine de la supervision financière.

La signature a eu lieu à Beijing lors d'une réunion entre le président de CBRC Shang Fulin et le président du conseil d'administration de la DFSA Saeb Eigner, a déclaré la DFSA dans une déclaration envoyée par courrier.

La signature a coïncidé avec une visite à Pékin par une délégation de DFSA pour assister à la Conférence annuelle 2012 de l'Organisation internationale des commissions de valeurs mobilières, connue sous le nom de l'OICV.

Le chef de la direction de la DFSA Paul M. Koster a commenté sur l' accord : "Cette initiative confirme une relation étroite et efficace entre nos deux autorités, il est né de la réponse à la crise financière mondiale par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (CBCB), qui a délivré des recommandations spécifiques visant à améliorer la coopération transfrontalière sur la gestion des crises".

"En tant que participants actifs dans le travail du CBCB, la CRBC et la DFSA ont conclu cet accord conscient de la nécessité de mettre en œuvre les meilleures pratiques internationales et l'engagement de garantir une surveillance efficace et efficiente des banques que nous supervisons", a-t-il ajouté.

La DFSA est la seule régulatrice du Centre Financier International de Dubaï établie en 2004.

A compter d'aujourd'hui, la DFSA réglemente un total de 344 entités. Dix-huit des 25 plus grandes banques du monde ont mis en place des succursales dans la zone financière franche de Dubaï.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Le protectionnisme est « myope »
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE