Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 01.05.2012 11h23
L'enquête de la Commission européenne sur les vélos chinois importés est un abus des mesures correctives commerciales (MCC)

La décision de la Commission européenne de lancer une enquête anti-subventions sur les vélos importés de la Chine est un évident abus des recours commerciaux, a déclaré samedi le ministère chinois du Commerce (MCC).

"En plus de l'application de mesures anti-dumping à l'encontre des vélos chinois depuis 19 ans, la décision de la commission de lancer une enquête anti-subventions sur ces mêmes produits est un cas typique d'abus des mesures correctives commerciales ", a indiqué un responsable du ministère.

Les accusations relatives à de soi-disant programmes de subventions manquent de preuves, a poursuivi le responsable, ajoutant que la faible part de marché de la Chine dans ce secteur en Union européenne, d'environ 2 à 3%, ne pouvait en aucun cas nuire aux producteurs locaux.

Le ministère chinois a en outre annoncé que la Chine suivrait de près l'évolution de cette enquête et se réservait le droit de mettre en oeuvre des contre-mesures dans le cadre des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

L'Europe a imposé des tarifs anti-dumping sur les vélos chinois depuis 1993 et décidé l'année dernière de prolonger leur taux de taxation à 48,5% jusqu'en 2016.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale
L'armée chinoise s'engage solennellement à défendre le territoire
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine