Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.04.2012 07h59
L'économie chinoise est encore à la peine, selon le ministère

L'économie chinoise reste confrontée à une pression à la baisse, et la situation intérieure et extérieure est « sombre », la production industrielle ayant affiché sa plus faible croissance en près de trois ans, a mis en garde mercredi le Ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information.

Les difficultés rencontrées par les entreprises et les conséquences d'une demande extérieure durablement « atone » ne doivent pas être sous-estimées, a déclaré Zhu Hongren, ingénieur en chef du Ministère.

La production industrielle a augmenté de 11,6 % d'une année sur l'autre au premier trimestre de 2012, la croissance la plus lente depuis juillet 2009, selon les chiffres publiés par le Bureau National des Statistiques.
Ce chiffre était de 20 % il y a un an.

L'économie chinoise a connu une croissance de 8,1 % lors des trois premiers mois de 2012, par rapport à l'année précédente, la croissance la plus faible en près de trois ans et le cinquième trimestre consécutif de décélération.

Les données de cette semaine ont montré que la production manufacturière pourrait se réduire pour un sixième mois de suite en avril et un important indice a augmenté à un rythme plus lent en mars, preuve de plus que la croissance faiblit.

Les entreprises chinoises sont confrontées à des difficultés opérationnelles, selon le Ministère. La hausse des prix de l'électricité et des carburants fait monter les coûts et les salaires moyens pourraient augmenter de 20 % cette année dans le pays, selon les données.

Le Ministère a indiqué en décembre avoir fixé un objectif de croissance de la production industrielle d'environ 11 % pour cette année, le même objectif qu'en 2011, quand la production a en fait augmenté de 13,9 %.

Un objectif plus réduit allégera la pression sur l'environnement, qui a été causée par une croissance économique rapide, et incitera les industries à fabriquer des produits de qualité supérieure, a dit M. Zhu lors d'une conférence de presse organisée par le Bureau d'Information du Conseil des Affaires de l'Etat.

« Nous devons accorder plus d'attention à la possibilité que l'économie pourrait s'affaiblir encore », a dit M. Zhu.

Pour dynamiser la croissance des petites et moyennes entreprises (PME), le Conseil des Affaires de l'Etat a introduit un ensemble de mesures de soutien en février dernier.

Toutefois, la hausse des coûts et la difficulté pour obtenir des financements constituent encore des problèmes pour les entreprises. L'augmentation des coûts de la main-d'œuvre va encore réduire les marges alors que « le salaire moyen devrait augmenter de 20 % cette année », a dit M. Zhu.

La Chine compte plus de 10 millions de PME, soit plus de 95 % des entreprises du pays.

Elles représentent environ 80 % de l'emploi et 60 % du PIB nationaux, selon les données de la Fédération de l'Industrie et du Commerce de la Chine Entière.

La fin du mois dernier a vu les prêts accordés au secteur industriel, avec une échéance de plus d'un an, augmenter de 7,3 % d'une année sur l'autre. Mais cette augmentation a été plus faible de 2 % par rapport à il y a trois mois, selon les données publiées mercredi par la Banque Populaire de Chine.

Lors des trois premiers mois de 2012, les nouveaux prêts accordés aux PME ont atteint 153 200 milliards de Yuans (24 milliards de Dollars US), soit 69 700 milliards de Yuans de moins qu'un an plus tôt.

La croissance de l'encours des prêts à moyen et long terme accordés aux industries lourdes a diminué de 3,3 % par rapport à la fin de 2011.

Selon Zhao Xijun, Directeur adjoint de l'Ecole des Finances à l'Université Renmin de Chine, la demande des entreprises en liquidités est restée faible, et le Gouvernement devrait redoubler d'efforts pour guider les flux de capitaux vers les secteurs adéquats au lieu d'injecter davantage de liquidités dans le marché global.

Malgré une croissance atone, M. Zhu pense que la croissance de la production industrielle montre des signes d'accélération.

« La production se redresse au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre », a-t-il souligné.

« Les fondamentaux du développement de notre secteur industriel restent bons. Nous avons encore un potentiel de croissance durable et la pression à la baisse est sous contrôle », a-t-il ajouté.

M. Zhu a également indiqué que la demande extérieure a cependant continué à s'affaiblir et que la demande intérieure est elle restée pratiquement stable.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine
Pourquoi la Chine accepte-t-elle d'accroître ses ressources du FMI
Le 6 mai, ce sera un duel Sarkozy-Hollande