Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 19.04.2012 11h38
FMI: la perspective économique mondiale s'améliore, mais les risques persistent

Le Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la hausse ses projections pour la croissance économique mondiale en 2012 et 2013, mais a également mis en garde contre les risques.

"Avec la crise qui passe et les bonnes nouvelles concernant l'économie américaine, l'optimisme est de retour", a déclaré le FMI dans son dernier rapport sur la Perspective économique mondiale (PEM).

"Il doit être nuancé", a mis en garde l'institution multinationale basée à Washington, déclarant que le risque d'une autre crise était encore très "présent" et pourrait bien affecter les économies avancées et émergentes.

D'après le rapport, l'économie mondiale augmentera au rythme de 3,5 % en 2012, soit 0,2 point de pourcentage de plus que les estimations précédentes formulées en janvier. Les économies avancées augmenteront de 1,4 %, alors que les économies émergentes et en voie de développement augmenteront de 5,7 %.

Pour l'année 2013, les activités économiques mondiales prendront de l'élan et la production augmentera de 4,1 %, a projeté le Fonds.

Le FMI a reconnu les récentes améliorations au niveau de l'économie américaine, prévoyant une croissance de 2,1 % en 2012 et de 2,4 % en 2013. "Les risques pour la perspective sont plus équilibrés mais tendent toujours du côté négatif étant donné les incertitudes fiscales, les faiblesses sur le marché du logement et les retombées potentielles de (la situation en) Europe", a ajouté le rapport.

Le FMI a déclaré que la situation s'était stabilisée depuis le début du mois de janvier en Europe avec une amélioration du sentiment du marché financier et des signaux encourageants pour les activités.

Les perspectives à moyen terme et les risques pour l'Europe dépendent beaucoup du déroulement des événements dans la zone euro, a indiqué le FMI. D'après l'organisation multilatérale, l'économie de la zone euro reculera de 0,3 % en 2012 et la croissance économique devrait se renforcer en 2013.

La consolidation fiscale et le désendettement des banques seront les deux principaux freins de la croissance dans les économies avancées, selon le rapport.

Les pays émergents, qui pourraient souffrir des flux volatiles de capitaux, peuvent néanmoins maintenir une croissance solide, selon le FMI.

En notant que les tensions géopolitiques qui affectent le marché pétrolier sont certainement un risque, le Fonds a expliqué que le principal risque pour l'économie mondiale résidait dans une autre crise possible en Europe.

Concernant les implications politiques, le Fonds a déclaré que des mesures devaient être prises en Europe pour réduire les liens existants entre souveraineté et banques, de la création d'une assurance de dépôt au niveau euro à l'introduction de formes limitées d'obligations en euros.

Le Fonds a mentionné que la priorité absolue était d'accroître durablement la croissance dans les économies avancées, surtout en Europe. "Pour l'instant, la priorité devrait porter sur les mesures qui augmentent la demande", a ajouté le FMI dans le rapport.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un air frais venu de l'élection du nouveau président de la Banque mondiale
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?