Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 18.04.2012 13h40
Les voitures privées hongkongaises pénètrent dans la partie continentale de Chine

Les voitures privées de Hongkong commençent à être présentes sur les routes de la province du Guangdong, au sud de la Chine. Elles font partie d'un test pour à terme éventuellement autoriser une augmentation du trafic entre la partie continentale de Chine et la région administrative spéciale. Normalement dès le 27 avril, les voitures privées de Hongkong seront autorisées à pénétrer et circuler dans le Guangdong.

Le quota journalier de la première phase n'est que de 50 voitures. En ce moment, les véhicules sont uniquement autorisés à faire un aller-retour dans les 7 jours, cela en plus du système existant de permis transfrontalier étendu à 2 mille véhicules de la partie continentale de Chine. Paul Law conduit régulièrement dans la partie continentale de Chine. Amoureux de voiture et conducteur avisé, il dit que les routes sont plus grandes et larges sur la partie continentale de Chine. Donc, c'est une destination populaire pour les clubs de voiture de Hongkong. Malgré cela, les conducteurs doivent s'assurer qu'ils possèdent une assurance valide. Les assurances voitures existantes actuellement à Hongkong et sur la partie continentale de Chine ne couvrent que les accidents de la route dans les parties respectives. A Hongkong, obtenir une plaque requiert une assurance valable qui couvre une tierce partie jusqu'à concurrence de 120 mille dollars hongkongais.

Paul Law

Président

HK Motor Vehicles Import and Export Association

"120 mille dollards hongkongais, c'est clairement pas assez. Aussi, ça ne couvre qu'une tierce partie, pas la voiture, ou le conducteur, les passagers et le propriétaire. Même pour la tierce partie, que se passe-t-il si 120 mille dollars ne suffisent pas ? Le propriétaire doit prendre tout cela en considération."

La 2ème phase du plan doit permettre aux voitures privées du Guangdong de conduire à Hongkong. Depuis l'annonce faite en février, le plan suscite de chauds débats parmi les résidents locaux de Honkgong.

Paul Law

Président

HK Motor Vehicles Import and Export Association

"Beaucoup pensent qu'il est important que les chauffeurs de la partie continentale de Chine comprennent les règles de circulation à Hongkong, et s'inquiètent des différentes habitudes de conduite entre les deux endroits. Les conducteurs qui ne sont pas au courant des règles du trafic pourraient causer des bouchons évitables."

L'implémentation de la seconde phase du plan impliquera des amendements à la législation, afin de fournir une base légale pour le délivrement de permis temporaires aux voitures privées du Guangdong et pour les frais relevants.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
La Thaïlande reconnaît le rôle de la Chine auprès de l'ASEAN
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes