Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 17.04.2012 13h46
Hong Kong améliore la régulation du commerce animalier

A Hong Kong, les chiens sont très populaires, mais sans réelle régulation, la situation risque de s'empirer.

Un chien pharaon appelé Ambre a gagné le prix du Kennel Club de Hong Kong. Ambre a été acheté par Godfrey Lau, d'Australie il y a 6 mois. Ambre fut par la suite amenée devant un mâle Pharaon, mais du fait de leur taille, le chien ne serait pas aux normes du marché hongkongais.

Godfrey Lau

Propriétaire d'ambre

"J'acheté un autre male. Je veux élever un chien pharaon. Je connais ce genre de chien qui ne vaut rien dans le marché. Mais je l'aime."

En fait, les régulations de Hong Kong inquiètent les activistes animaliers. La législation primaire et les conditions de licence sont à la peine. Aucune législation n'existe qui dicte la taille de l'espace réservée aux animaux. Les animaux élevés ou échangés n'ont pas place. Les amimaux d'élevage des fermes de Hong Kong sont bien cachés. Mais la semaine dernière le gouvernement de l'ile ont décidé d'un motion pour améliorer la régulation du commerce animalier.

Fiona Woodhouse, vétérinaire

Société pour la prévention de la cruauté des animaux

"75% viennent de lieux inconnus. Donc les régulations améliorent la situation pour réguler l'élevage de chiens, ce qui est une bonne chose."

L'ordonnance contre la cruauté contre les animaux de Hong Kong est basée sur l'Acte britannique de protection des animaux introduit en 1911. L'ordonnance de Hong Kong a été établi en 1935 et n'a pas été remis à jour jusqu'ici.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »