Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 09.04.2012 13h19
La BCE conserve ses taux d'intérêt

La Banque centrale européenne va conserver ses taux d'intérêt, et elle a déclaré qu'une stratégie de sortie des mesures spéciales utilisées pour résoudre la crise de la dette serait prématurée. Le président de la BCE Mario Draghi a déclaré que les perspectives d'inflation de l'eurozone ne justifait pas un retrait de la politique monétaire mise en place.

Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi s'est rappelé que la stabilité des marchés de l'eurozone était encore loin d'être certaine. En parlant lors de l'annonce des taux mensuels de la banque, Mario Draghi a prévenu que les mesures prises pour stabiliser la zone euro pouvaient encore fléchir.

Mario Draghi

Président de la BCE

"Les tensions qui restent dans les dettes souveraines de la zone euro et leur impact sur les conditions de crédit, ainsi que le processus d'ajustement de bilan dans les secteurs financier et non financier et la hausse du chômage dans certaines zone de l'euro devraient continuer de refroidir l'élan de croissance sous-jacent."

La BCE a maintenu les taux d'intérêt à un niveau historique de 1%, prévenant également qu'il restait des risques d'inflation.Mario Draghi a mentionné que les emprunts à court terme de mille milliards d'euros aux banques européennes seraient seulement temporaires. Les emprunts sont une mesure mise en avant par l'Allemagne pour discuter de sortie en raison des pressions inflationnistes. Des craintes sur un relâchement de la politique de la BCE dépendent encore largement de l'Espagne et des inquiétudes liées à un possible plan de secours que le pays aurait besoin. Le ministre espagnol de l'Economie Luis de Guindos a déclaré à Reuters qu'il pensait que le fait que le pays ne puisse pas contrôler ses finances était le plus grand risque de l'économie.

Luis de Guindos

Minstre espagnol de l'Economie

"Le gouvernement est absolument conscient de l'environnement, qu'il y a une atmosphère de nervosité, qu'en plus, cela est rendu pire par la perception d'un ralentissement en Europe."

Malgré les inquiétudes actuelles, le Portugal est parvenu à vendre avec succès 1 millard de dette du gouvernement mercredi dernier.


Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Les Etats-Unis sont responsables de la hausse des dépenses militaires en Asie
L'aide aux pays en développement victime de la récession mondiale
Position ferme sur les prix des maisons