Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 30.03.2012 16h34
Wenzhou pilotera l'investissement privé à l'étranger

Le Conseil d'Etat donne son feu vert à un rôle accru des financiers privés

Wenzhou a obtenu l'aval de Beijing, mercredi, pour un projet-pilote financier qui fera date : celui-ci permettra aux résidents de la ville côtière, entre autres choses, d'investir à l'étranger et de mettre en place des sociétés de prêt.

Lors d'une réunion de l'Executif du Conseil d'Etat présidé par le Premier ministre Wen Jiabao, le gouvernement a choisi Wenzhou, dans l'est de la province du Zhejiang, une ville avec une profonde tradition d'esprit d'entreprise, comme «site pilote» pour une série de réformes financières.

La décision a été saluée comme une « première pierre» par Wang Jianhui, économiste en chef de Southwest Securities, car elle reflète la détermination du gouvernement à mener "des réformes aussi nécessaires qu'urgentes".

Les patrons d'entreprises privées ont salué l'initiative. "Je vois se profiler beaucoup de nouvelles opportunités d'investissement", a dit Zhu Jianfeng, directeur général du groupe Gold Emperor, un fabricant de chaussures basé à Wenzhou. "Nous attendons les détails complets pour voir ce que nous pouvons vraiment faire. "

La décision du Conseil d'Etat comprend 12 points principaux, qui concernent le développement de services financiers privés, la mise en place de banques de villages et de coopératives financières rurales ainsi que l'octroi de prêts aux petites entreprises par les banques d'Etat.

Le gouvernement de la province du Zhejiang a été requis par le Conseil d'Etat pour installer un groupe de travail chargé de conduire la mise en oeuvre du programme de réforme et de travailler en étroite collaboration avec la Banque populaire de Chine.

Un communiqué paru après la réunion du cabinet précise: «Il est impératif de lancer une réforme financière globale à Wenzhou afin d'aplanir les problèmes récurrents que connaît le développement économique local et conduire des collectes de fonds privés pour financer des activités de façon cohérente en s'assurant qu'elles soient au service de l'économie réelle ». Une telle réforme financière globale est «de la plus haute importance, pas seulement pour Wenzhou, car elle peut servir d'exemple pour la réforme financière et le développement économique du pays," poursuit le communiqué.

Plus tôt dans le mois, Wen, lors d'une conférence de presse à l'issue du Congrès national du peuple, avait annoncé que le gouvernement envisageait une refonte de la législation interdisant la collecte de fonds privés par les entreprises et les particuliers.

Les commentaires venaient en réponse à une question sur la collecte de fonds privés et sur le cas de Wu Ying, une femme d'affaires confrontée à la justice pour avoir illégalement levé 770 000 000 yuans (123 millions de dollars). L'affaire est en attente de jugement par la Cour populaire suprême.

Wenzhou a été sélectionné pour le projet pilote après que des entrepreneurs locaux criblés de dettes et incapables de les rembourser, ont fui la ville l'an dernier quand les banques d'État ont réduit leurs prêts aux petites et moyennes entreprises (PME) , une mesure de restriction de crédit parmi d'autres de la banque centrale.

Les patrons de PME se plaignent souvent du traitement discriminatoire des grandes banques à leur égard en raison de leurs moindres actifs et du manque de dossiers de crédit. Afin de poursuivre leur activité, de nombreuses PME de Wenzhou ont dû se mettre à la recherche de crédits souterrains avec des taux d'intérêt exorbitants, proches parfois de 90% . Le résultat est que les établissements financiers de Wenzhou ont vu presque quadrupler le nombre de leurs prêts inopérants.

Ces prêts se sont élevés à 11,24 millions de yuans à la fin de Février, en hausse de 19% de mois en mois, rapportait China Business News, ce qui suggère que le ralentissement économique actuel et la faiblesse du marché immobilier ont entraîné beaucoup d'autres défaillances.

Le programme pilote « libèrera le pouvoir du capital privé Wenzhou», a déclaré Zhou Dewen, président de Wenzhou PME Association pour le développement. "Ce que nous allons voir, c'est un nouveau cycle de croissance des investissements du secteur non étatique et ses services financiers."

Dans le même temps, Ye Tan, un commentateur financier indépendant, soulignait que laisser les citoyens investir directement à l'étranger peut également contribuer à soulager le sort des entrepreneurs.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine