Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 22.03.2012 08h57
L'économie mondiale va mieux, selon le FMI

L'économie mondiale est en meilleure forme qu'il y a trois mois, même certains problèmes restent à traiter, a déclaré hier la directrice générale du Fonds monétaire international Christine Lagarde.

« La situation n'est plus si sombre ou négative », a déclaré Mme Lagarde à New Delhi lors d'une conférence sur les économies indiennes et chinoises. « Nous sommes vraiment loin de l'abîme. »

Des signes de stabilisation en Europe tandis que la région lutte contre ses difficultés budgétaires, et un raffermissement de la reprise aux États-Unis, ont provoqué une hausse de 11,5 % de l'indice MSCI World des cours boursiers cette année. Parallèlement, Mme Lagarde a estimé plus tard lors d'une conférence de presse qu'il ne fallait pas en déduire que la période de crise est finie, et qu'une hausse subite des prix du pétrole nuirait à la croissance mondiale.

« En ce qui concerne l'Inde, les infrastructures sont la principale priorité », a déclaré Mme Lagarde, en insistant également sur le transfert des dépenses publiques vers l'investissement privé.

La croissance économique de l'Inde a ralenti à 6,1 % au dernier trimestre de l'année 2011, le plus faible taux depuis presque trois ans. Les coûts d'emprunt plus élevés depuis 2008 pour combattre l'inflation et une baisse de l'investissement ont nui à la croissance de la troisième plus grande économie asiatique.

Mme Lagarde a réaffirmé que la Chine doit continuer à développer sa consommation intérieure comme moteur d'expansion.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 21 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation