Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 06.03.2012 13h44
Chine : le responsable de la planification économique confiant dans le contrôle des émissions

Bien que la Chine n'ait pas pu réaliser trois des six objectifs fixés pour l'année 2011 en matière de conservation d'énergie et de contrôle des émissions, Zhang Ping, chef de la planification économique du pays, reste confiant quant à la réalisation de tous les objectifs de ce domaine fixés dans le plan quinquennal en cours (2011-2015) du pays.

Les objectifs annuels concernant la consommation d'énergie par unité de PIB, ainsi que les émissions de dioxyde de carbone et d'oxyde d'azote par unité de PIB n'ont pas été atteints en 2011, a indiqué Zhang Ping, chef de la Commission nationale pour le développement et la réforme.

Le responsable a mis notamment l'accent sur le fait que les émissions d'oxyde d'azote avaient augmenté de 5,73% l'année dernière, tandis que l'objectif était de les réduire de 1,5%.

"Nous sentons une grande pression sur les épaules", a-t-il confié lors d'une conférence de presse organisée lundi.

Il a attribué ces échecs à la croissance extensive du pays qui repose largement sur les industries lourdes et chimiques, au manque de technologies vertes et à la faible application des mesures sur la production propre.

La conservation d'énergie et la réduction des émissions sont cruciales pour la transformation du mode de développement économique du pays, la protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique, a-t-il fait valoir.

M. Zhang a souligné que le gouvernement chinois était déterminé à obtenir de bons résultats dans ce domaine et à oeuvrer davantage à l'avenir, ce qui, selon lui, a renforcé sa confiance dans la réalisation des futurs objectifs à cet égard.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles