Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 27.02.2012 08h48
France : les prix de l'immobilier en baisse en 2012

Les prix de l'immobilier français devraient baisser en 2012, pour la première fois depuis plusieurs années, après avoir atteint des prix record l'année dernière, selon la Chambre des notaires de Paris et l'Insee.

Selon les données publiées, le marché immobilier de l'Hexagone devrait connaître une correction de 5 à 15% cette année, tandis qu' en région parisienne, la baisse attendue se situe entre 5 et 10%.

L'ensemble de la presse locale a relayé vendredi ces prévisions à la baisse pour l'année qui vient de commencer. « L' immobilier vit-il ses derniers jours de folie ? » s'interroge Le Monde en une.

« Au quatrième trimestre 2011, les prix des logements anciens ont été quasiment stables (une hausse de 0,1 %), et, sur un an, la hausse s'est limitée à 4,3 %, selon les données publiées, jeudi 23 février, par les chambres des notaires d'Ile-de-France et l'Insee », poursuit le journal.

« Immobilier : fini les records, les prix se calment », renchérit Le Parisien, qui s'interroge : « Fini donc les sommes astronomiques qu'il fallait débourser pour s'offrir un appartement dans la capitale ? »

De moins en moins d'acheteurs sont en mesure de payer les sommes record requises pour l'acquisition d'un bien immobilier, surtout à Paris, ce qui explique sans doute « le faible nombre d' appartements parisiens vendus (en baisse de 14% au quatrième trimestre par rapport à la même période en 2010) », comme le rapporte Le Figaro.

« Après deux années de hausses vigoureuses et parfois vertigineuse, les prix de l'immobilier ont marqué le pas dans toute la France en fin d'année 2011 », constate Le Figaro.

« Il semble que les arbres aient atteint le ciel », commente le président de la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France, Christian Lefebvre, cité par le quotidien français.

En effet, un retournement de marché semble s'être amorcé au quatrième trimestre 2011 en France. Dans la capitale, les prix ont été en moyenne stables (+0,2%), allant jusqu'à baisser dans neuf arrondissements.

Toutefois, le prix moyen d'achat au mètre carré s'est élevé à 8.390 euros en 2011 dans Paris, atteignant un nouveau record. « Il ne s'agit pas du début de l'éclatement d'une bulle immobilière, mais d'un marché qui se régule, qui s'adapte à la demande », précise M. Lefebvre, cité cette fois-ci dans les colonnes du Monde, ajoutant que « sur Paris, on est arrivé à un seuil de prix où la demande ne suit plus ».

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 24 février
Nouvelles principales du 24 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?